Mali: A Gao Les pluies qui tombent sur la ville obligent les fractions rivales à cesser les combats.

Des sources locales dans la ville de Gao, en Azawad, rapportent que les violents combats qui ont opposé ce jeudi matin les factions rivales dans la ville ont cessé à cause de la pluie.

Ces combats avaient redoublé d’intensité, la nuit, dans les alentours de l’aéroport, où le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) s’était retranché.

Les groupes islamistes armés avaient bombardé les positions du MNLA dans la zone de Goro Gousso, utilisant l’artillerie lourde et les RPG alors que les autres ont répondu par un seul missile tombé dans la ville sans faire de dégât, selon ce qu’a déclaré à Sahara média les combattants du Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO).

Un dirigeant de ce mouvement, Abou Daoud, a indiqué que les pertes au sein de son mouvement sont un mort et quatre blessés, alors qu’une autre source au sein des groupes islamistes affirme qu’il y a 3 morts dont deux appartiennent aux tribus fulani et un d’origine touareg. Il a aussi indiqué que les populations locales les ont aidés « en aidant à emprisonner certains éléments du MNLA et en préparant les repas ».

Le correspondant de Sahara média n’a pu prendre contact avec des sources du MNLA qui a perdu le contrôle de son QG dans la ville de Gao, au moment où des informations font cas de l’arrivée de vingt véhicules en renforts aux groupes armés salafistes.

Source: SAHARAMEDIAS

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind