MALI-CEDEAO : «Un coup d’Etat» contre la junte… Les raisons d’un clash ?

La transition portée à 12 mois et conduite expressément par le président intérimaire, le prof. Dioncounda Traoré avec la plénitude de ses pouvoirs; Injonctions et sévère mise en garde aux militaires de regagner les casernes  et contre « toutes actions arbitraires et unilatérales » de la CNRDRE,  au risques de s’exposer à des «sanctions individuelles ciblées»… La junte ne s’attendait certainement pas à cette réaction, elle qui misait sur une collaboration avec  la CEDEAO en vue de conduire la transition après la période intérimaire de 40 jours.

Source: maliweb

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge