» MALI CIKAN  » : tout savoir donc sur l’opération Serval…


Le site lancé par le ministère de la Défense entend informer le grand public sur l’offensive française menée au Nord du Mali ? Qui contrôle l’information sur la guerre ?

www.mali-cikan.fr. Cikan, signifie le message en Bambara. Face à la multitude d’informations délivrées ça et là, l’armée française vient de lancer un blog, à destination de la population malienne. Mali-Cikan.fr entend informer l’opinion internationale des dernières actualités de l’opération Serval. Ansi apprend t-on que les deux tiers du contingent sénégalais, dans le cadre de la MISMA, aurait rejoint Bamako, ces derniers jours…

Mais surtout, le site devrait permettre aux journalistes maliens, confrontés au manque d’information sur le front, de récupérer des images, des textes et des sons sur l’opération Serval et d’en faire bénéficier le plus grand nombre. Une première pour l’armée, entre partage de contenus et communication d’influence.

Mais pour certains, le site serait d’abord un outil de propagande

« Bienvenue à la branche Propagande du Ministère de la Défense dans la droite ligne des régimes socialistes, qu’ils soient soviétiques ou nationalistes. CIKAN signifierait MESSAGE, c’est donc un SIGNAL, rapporte un internaute.

Pour d’autres, le site manque de réactivité et on y apprend pas encore grand chose :  » Pour avoir vécu et travaillé pendant dix ans en Afrique, je peux assurer que la rue africaine est avide d’infos. Quand on traite d’une opération militaire dans un Etat où les déplacés se comptent par dizaines de milliers, où les nouvelles du pays manquent, où les communications téléphoniques sont capricieuses, ce n’est pas en proposant une version « africanisée » du site du MinDef que l’on va rendre service aux internautes locaux ».

Contrôle de l’information

Du reste, ce qu’on peut découvrir sur ce site, suffit-il à éclairer l’opinion ? En réalité, le minsitère de la Défense, ne délivrera que ce qui l’arrange. Un reportage d’Envoyé Spécial diffusé il y a quelque temps, nous permettait d’entrer au coeur même du PC de commandement de l’Opération Serval, en plein coeur de l’Elysée à Paris.

Alors qu’à Bamako, l’émission quotidienne  » Sur la ligne de front », ne nous permet pas d’appréhender la réalité du terrain, on en vient à penser que l’information est au fond une question de moyens. Des moyens dont manque cruellement la presse nationale, nous poussant quotidiennement à avoir recours aux grand médias internationaux comme France 24 ou encore RFI. L’Afrique, c’est certain, n’a pas encore la maîtrise de sa propre information, en témoigne la création de Mali-cikan.fr…

Source : LEJOURNALDUMALI

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge