Mali: défection de soldats tchadiens de la base d’Aguelhok

 

base

Les soldats tchadiens déployés au Mali sont à nouveau mécontents. Une centaine d’entre eux, selon certaines sources, ont fait défection de leur base d’Aguelhok dans le nord du pays. Dans la nuit de mardi à mercredi, ces militaires de la mission de l’ONU ont abandonné cette position stratégique dans la région de Kidal pour prendre position à une centaine de kilomètres plus au sud. Ils réclament primes et salaires.   A bord de plusieurs véhicules, une partie des soldats tchadiens de la mission de l’ONU au Mali ont bruyamment quitté leur base d’Aguelhok dans la région de la Kidal. Ils ont actuellement pris position dans la région d’Anefis, située plus au sud. Ils sont une centaine, d’après les déclarations d’un de ces soldats tchadiens qui s’est confié à RFI. « Nous avons des problèmes de primes, de salaire depuis au moins trois mois », explique par téléphone notre interlocuteur. « Tant que le problème ne sera pas réglé, ajoute-t-il, nous ne repartirons plus à Aguelhok, c’est terminé. »   De son côté, une source sécuritaire dans la région ajoute qu’outre ce problème de prime, de salaire, il pourrait y avoir d’autres problèmes à l’intérieur même du contingent tchadien. En tout cas, c’est une mauvaise nouvelle pour la mission des Nations unies au Mali. Le contingent tchadien est la crème des casques bleus dans le nord du pays. En abandonnant leur quartier général à Aguelhok, en face, les jihadistes pourraient rapidement se frotter les mains. L’an dernier, pour les mêmes raisons, 160 militaires tchadiens avaient déjà quitté leurs positions dans le nord du Mali. Rfi

Share0
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge