Mali: l’ancien otage néerlandais, Sjaak Rijke, est arrivé à Bamako

Sjaak RijkeAu Mali, l’ex-otage néerlandais est arrivé dans la capitale Bamako et a remercié l’armée française de lui avoir rendu la «liberté» après plus de trois ans de captivité dans le nord du Mali. Détenu depuis 2011 par al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Sjaak Rijke a été libéré, lundi, lors d’une opération de l’armée française dans le nord du pays. La «katiba terroriste» qui a détenu l’otage néerlandais «serait affiliée à Ansar Dine», a déclaré à RFI le commandant de l’opération Barkhane Jean-Pierre Palasset, dans un entretien que nous vous proposons dans son intégralité.

L’avion s’est posé à Bamako ce mardi en fin de matinée. L’otage néerlandais a été accueilli par plusieurs ministres maliens, dont celui de la Sécurité. Sjaak Rijke portait une casquette, des lunettes noires et une petite barbe. Sa démarche semblait un peu difficile.

Lorsque le ministre malien lui a demandait en bas de la passerelle comment il se sentait, Sjaak Rijke a eu un seul mot : « Liberté ». Ensuite, il s’est dirigé vers le salon d’honneur de l’aéroport de Bamako où l’attendait sa famille, un moment d’intense émotion.

L’ambassadeur des Pays-Bas à Bamako qui a effectué le trajet en avion avec lui, a déclaré aux journalistes que l’otage lui a confié quelques mots, en lui disant par exemple que l’intervention française était très risquée, qu’il a souffert pendant sa longue détention, notamment de la chaleur, et que ses ravisseurs, ses geôliers, étaient très jeunes.

Sjaak Rijke a ensuite été conduit au palais présidentiel de Koulouba, situé sur les hauteurs de Bamako pour une rencontre avec le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.

Dans une interview à RFI, le commandant de l’opération Barkhane, le général Jean-Pierre Palasset, évoque cette opération délicate, ainsi que la situation à Gao, principale base de la force française Barkhane dans le nord du Mali.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge