Mali: l’armée française dément avoir mené des frappes aériennes à Kidal


Plusieurs informations contradictoires sont venues émailler la journée du dimanche 27 janvier 2013, sur des possibles frappes aériennes françaises dans la région de Kidal. Une source militaire malienne a d’abord affirmé que l’aviation française avait effectué des frappes ciblées contre des sites militaires du groupe Ansar Dine, qui tient la ville.

Il était question de l’ancien camp militaire numéro 2 (le quartier général des jihadistes) et de stocks de carburant. Mais aussi de la maison d’Iyad Ag Ghali, leader touareg d’Ansar Dine. Ce dimanche soir, l’armée française dément ces informations. « La maison de Iyad Ag Ghaly est toujours debout. Il n’y a pas eu de frappes dans la région de Kidal », a affirmé à l’Agence France-Presse une source militaire française. De sources concordantes, il n’y a pas eu de frappe aérienne sur la ville elle-même. En revanche, la localité est survolée depuis plusieurs jours par des avions de chasse français.

Source : RFI


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge