MALI : Le gouvernement annonce la fin proche du calvaire des populations du Mali

MALI – BAMAKO LE 31 OCTOBRE 2012 © koaci.com – Dans un communiqué émanant de la primature, en date de ce 31 Octobre transmis à KOACI.COM, le Gouvernement du Mali a tenu « à rassurer les populations que la fin de leur calvaire est proche et que tout est en train d’être mis en œuvre au niveau national et international pour qu’il en soit ainsi dans les meilleurs délais ».

La population malienne du nord et du sud est soumise aux effets drastiques d’une crise sans précédent depuis l’occupation des trois régions du nord du pays qui représentent les 2/3 du territoire national, par les groupes armés sécessionnistes et islamistes d’une part, et le renversement du pouvoir du président Amadou Toumani Toure, par une junte militaire le 22 mars 2012.

Le gouvernement de Cheick Modibo Diarra annonce-il ainsi la fin de la crise multiforme caractérisée par des supplices et sévices corporels de toutes sortes au nord, et une confusion politique au sud ou on parle de triumvirat ou de serpent à trois têtes parlant de Dioncounda Traoré, de Cheick Modibo Diarra et du Capitaine Amadou Aya Sanogo.

Les souffrances des populations ont atteint un niveau sans précédent. Les exactions de toutes sortes, les flagellations, sont devenues monnaies courantes. Il y a aussi des amputations de mains et de pieds, et autres lapidation qui ont été perpétrées, « les tirs sur un cortège de jeunes mariés … la destruction d‘édifices symboliques ou sacrés comme le monument de l’indépendance à Tombouctou, la mise à sac de sites vénérés où reposent nos saints sans oublier d’autres atrocités innommables », ajoute le communique du gouvernement.

Ce communiqué a tout l’air d’annoncer la fin proche de ces atrocités qui traduisent, selon le gouvernement, le désarroi, en mêmes qu’ils constituent des actes intolérables qui seront punis comme tels par les lois en vigueur dans le pays ou par la législation internationale. Cependant, le gouvernement du Premier ministre de transition Cheick Modibo Diarra n’annonce véritablement aucune action concrète immédiate destinée à la libération du nord.

La lecture du communique laisse sur la faim car l’espoir que veut insuffler le gouvernement ne repose presque sur aucune nouvelle mesure concrète et fiable. Comme seul indice le communiqué de la primature indique : « au fur et à mesure que se renforce la coopération internationale autour du Mali pour le rétablissement de son intégrité territoriale, le Gouvernement observe une fuite en avant chez les terroristes et des narcotrafiquants qui occupent illégalement plus des deux tiers du territoire. Le Gouvernement tient à rassurer les populations que la fin de leur calvaire est proche et que tout est en train d’être mis en œuvre au niveau national et international pour qu’il en soit ainsi dans les meilleurs délais ».

Ces genres de communiqué ne semblent avoir plus aucun effet sur la population martyre du Mali.

Source : KOACI


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind