Mali: «Les terroristes visent à saboter le processus de paix» (Gouvernement)

modibo-keita-premier-ministre_mali« Les actes terroristes visent à saboter le processus de paix et de réconciliation en cours », a déclaré le gouvernement malien qui condamnait l’attaque de ce jeudi 2 juillet qui a coûté la vie à six soldats burkinabé de la Minusma..

Aqmi a revendiqué dans une déclaration reçue à Alakhbar la mort de sept soldats de la Minusma tombés dans une embuscade sur l’axe Goundam-Tombouctou.

Le gouvernement malien qui a qualifié l’attaque de « terroriste et barbare » a évoqué quant à lui un bilan de six soldats burkinabés tués et cinq autres blessés.

Selon le gouvernement malien, « ces actes terroristes  n’entament en rien sa détermination à honorer tous ses engagements souscrits dans l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali.»

Bamako a également réaffirmé «sa ferme détermination  à tout mettre en œuvre, en relation avec ses partenaires, en vue de retrouver les auteurs de cette action terroriste et de les traduire en justice.».

La rébellion du nord Mali à domination touareg a signé samedi 20 juin à Bamako l’Accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.
L’Accord avait déjà été paraphé le 15 mai dernier par le gouvernement malien et par la Coordination pour le peuple de l’Azawad(CPA) et la Coordination des Mouvements et Fronts patriotiques de résistance (CM-FPR), deux des cinq composantes de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).

Source: Alakhbar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge