Mali: L’opposition bat le pavé de Bamako contre la mauvaise gouvernance et la corruption d’IBK

corruption d'IBKPlus de trois mille personnes ont répondu samedi à l’appel de l’opposition pour marcher à Bamako  contre les dérives du régime du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).
Ils ont tranquillement battu le pavé de la capitale pour dénoncer la mauvaise gouvernance et la corruption  du camp au pouvoir depuis 2013 en lui lançant toute sorte d’invectives allant des promesses non tenues à la non partition du pays en passant par l’insécurité, les difficultés pour se nourrir et les détournements des ressources destinées à la défense et à la sécurité nationale.
Soumaïla Cissé (URD) chef de file de l’opposition, et Tiébilé Dramé (Parena) ont pris la parole à la fin de la marche.
« Il y a un ras-le-bol général. Le pays n’est pas gouverné et le pouvoir n’écoute pas, il n’entend pas » s’est exprimé sous les applaudissement Cissé qui n’a pas hésité à rappeler que l’évènement du jour n’était pas lié à un hasard.
Signalons que des partisans de l’ex-président malien Amadou Toumani Touré, en exil au Sénégal depuis 2012 et menacé d’un procès pour « haute trahison », ont pris part à la manifestation du jour. Ils réclamaient son retour pour la réconciliation et arguaient que malgré son renversement en mars 2012, il avait travaillé pour le pays.

Source: koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge