Mali : Mystère autour de l’arrestation ou pas du général Sanogo

Mali-SanogoLes autorités militaires Maliennes affirment trois jours après l’annonce de l’arrestation du général Amadou Aya Sanogo, l’auteur du putsch du 22 mars, que ce dernier est simplement entendu sur des  » faits graves » mais n’est pas en détention.

Suite à l’annonce vendredi de l’arrestation du général Amadou Aya Sanogo, le commandant Modibo Nama Traoré de la Direction des informations et des Relations Publiques de l’Armée Malienne (DIRPA) explique qu’il est juste question d’entendre le général Sanogo sur des  » faits graves  » s’en donner plus de détail.

Cependant,le général Sanogo qui se faisait discret depuis les événements de Kati fin septembre devait être entendu par les autorités Maliennes à ce sujet.

Selon le porte-parole militaire Malien, le général Sanogo n’a jamais été arrêté et ne se trouve pas en résidence surveillée  » C’est faux. Il n’a pas été arrêté. Il est chez lui et je l’ai même quitté à 14h (samedi). Vous pouvez aller voir de visu. Mais il n’est pas possible de le voir en personne » a-t-il confié.

L’auteur du putsch du 22 mars, qui a plongé le Mali dans l’une des plus graves crises de son histoire, demeure introuvable depuis plusieurs jours, impossible de le rencontrer encore moins à son domicile, comme l’a affirmé le commandant Modibo Nama Traoré.

Vendredi KOACI.COM apprenait d’une source de la présidence malienne que le général Amadou Sanogo aurait été arrêté et conduit dans un endroit tenu secret.

La promotion soudaine le 14 août dernier de l’ex-capitaine, Amadou Aya Sanogo au grade de général, a été à la base d’une mutinerie dans le camp de Kati le 30 septembre dernier. Ses ex-compagnons du putsch avaient manifesté leur mécontentement de ne pas avoir été promu en tirant dans le camp et blessant un officier.

Suite à cette mutinerie plusieurs militaires dissidents ont été retrouvés mort et Amnesty International a alors demandé aux autorités maliennes l’ouverture d’une enquête impartiale suite à la disparition et à la mort de ces militaires qui s’étaient rebellés.

Nanita

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge