Mali: Précisions des rebelles maliens: « la CMA ne pourra pas parapher l’accord dans son état actuel et à la date indiquée »

des rebelles maliensDepuis le jeudi 9 avril, gouvernement malien, médiation et rebelles du nord malien, se livrent à un langage de sourds, au sujet du paraphe de l’accord issu du pourparler inter maliens d’Alger.
La CMA Rechercher CMA paraphera l’accord le 15 avril indiquent le gouvernement malien et la médiation algérienne. La CMA Rechercher CMA ne signera pas réplique la communication de la rébellion transportée à Nouakchott en Mauritanie. Entre temps, les Maliens fatigués, s’interrogent sur la crédibilité de leurs gouvernants, le « caractère sérieux » de ce « jeu de ping-pong », alors que le sort de l’Etat malien se joue.
Jeudi dernier (9 avril) l’Etat malien, a officiellement informé la Nation à travers une rencontre entre le Premier ministre Modibo Kéita, la classe politique et la société civile, leur annonçant que la CMA Rechercher CMA paraphera le 15 avril, le document de projet d’accord à Alger. Le gouvernement malien, assurément, a tiré ses informations de sources fiables, c’est-à-dire, la médiation algérienne. Mais l’espoir d’aller suivre à Alger, une cérémonie de paraphe par la CMA Rechercher CMA (le gouvernement malien et la médiation ont paraphé le 1er mars), ne fut que de courte durée, torpillé par un démenti cinglant apporté par la CMA Rechercher CMA aux allégations gouvernementales.
« La CMA, tout en réaffirmant sa disponibilité à donner toutes les chances à l’aboutissement d’un paraphe, réitère, encore une fois, son attachement à la prise en compte des amendements qu’elle a remis à la mission internationale, le 17 mars 2015 à Kidal, amendements qui constituent l’essentiel des revendications de l’AZAWAD. Par conséquent, la CMA, informe qu’elle ne pourra pas parapher « l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali » dans son état actuel et à la date indiquée », réplique la Coordination des Mouvements de l’Azawad, à travers un communiqué de Presse, fait à Nouakchott, le 10 Avril 2015 et signé de Mossa Ag Attaher, pour la commission de communication de la CMA Rechercher CMA .
A la même date du 10 avril 2015, à travers une note signée de Ansari Habaye Ag Mohamed, toujours à partir de Nouakchott, la Coordination des cadres de l’Azawad (CCA), met « en garde la coordination des cadres de l’Azawad / CCA, exprime son immense surprise face aux déclarations officielles dans les médias annonçant l’acceptation par la CMA Rechercher CMA de parapher l’accord d’Alger, le 15 avril 2015.
Face au silence assourdissant de la CMA Rechercher CMA par rapport à de telles déclarations émanant essentiellement des membres de la médiation et du gouvernement malien, la Coordination des Cadres de l’Azawad urge les responsables des mouvements de l’Azawad à clarifier leur position et à édifier, dans les meilleurs délais, le Peuple de l’Azawad. La Coordination, qui s’en remet totalement aux résolutions des consultations de Kidal du 12 au 16 mars dernier, met en garde la CMA Rechercher CMA contre toute tentation de parapher un accord explicitement et publiquement rejeté par le Peuple de l’Azawad et demande à la CMA Rechercher CMA de démentir les déclarations officielles abondamment relayées par les médias depuis 48 heures ». Ce n’est certainement pas la fin du feuilleton entre le gouvernement et les rebelles malien, avec en jeu le sort des Maliens.
Les Maliens vont-ils continuer d’observer en spectateurs inactifs ?

Source: Koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge