Mali: premier accroc au cessez-le-feu à Kidal

KidalAu Mali, le cessez-le-feu a été rompu, pour la première fois, dans le nord du pays, depuis que la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a signé, en juin dernier, à Bamako, les accords de paix et de réconciliation d’Alger. Non loin de Kidal (nord-est du pays), les combattants de la CMA et ceux du Gatia, milice pro-Bamako, ont échangé des coups de feu.

Les coups de feu ont duré au moins une heure non loin de la localité de Kidal. On ne sait pas encore s’il y a eu des victimes ou pas. Chaque camp donne sa version des faits.

Ainsi, du côté de la Coordination des mouvements de l’Azawad, on parle d’une grande provocation du Gatia, un groupe armé ouvertement pro-gouvernement malien. Selon la CMA, les combattants du Gatia, armés, se sont approchés à quelques dizaines de kilomètres de la localité de Kidal, ce qui est « une violation des accords d’Alger ».

Côté état-major du Gatia [Groupe d’autodéfense touareg Imrad et alliés], il est dit que des combattants du mouvement étaient allés rendre visite à des parents, non loin de Kidal, mais, en raison de l’insécurité qui règne sur le terrain, ils étaient armés. Subitement, des combattants CMA ont « ouvert le feu et il y a eu riposte ».

Soulignons que la CMA ne reconnaît pas formellement avoir ouvert le feu en première position.

Pour les observateurs, même si cet incident constitue la première violation du cessez-le-feu depuis la signature des accords de paix d’Alger, en juin dernier, à Bamako, il faut attendre pour voir si la situation va réellement à nouveau dégénérer sur le terrain.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge