Mali : violents accrochages entre les Touaregs du MNLA et un groupe armé

Des combats, une revendication, de lourds bilans, les affrontements se sont intensifiés ces dernières heures au Mali, dans l’extrême nord-est, avec un face-à-face meurtrier entre soldats tchadiens et combattants islamistes le vendredi 22 février 2013.

A Tessalit, il y a eu une revendication du Mujao ce matin au lendemain de l’attentat-suicide dirigé contre le MNLA. Ce dernier également impliqué dans des combats au nord en ce moment. Des combats en cours notamment dans la zone d’Il Khalil.

A Il Khalil, les combats se poursuivent et ils se déroulent dans une localité qui est située à 18 kilomètres seulement de la frontière algérienne et à environ à 150 kilomètres de la localité de Tessalit.

Sur le terrain, il y a des éléments du Mouvement national de Libération de l’Azawad (MNLA). Et en face, il y a un groupe armé non encore formellement identifié. Un responsable du MNLA affirme qu’ils sont attaqués par les jihadistes venus de la frontière algérienne. « Faux », répond catégoriquement le Mouvement arabe de l’Azawad, le MAA, qui revendique l’attaque. Et selon l’un de ses représentants, Boubacar Ould Taleb c’est bien le MAA qui mène les opérations militaires contre les combattants du MNLA. Créé en avril dernier à Tombouctou, c’est ce groupe qui avait chasse l’armée malienne de la deuxième ville du nord mali.

Pourquoi ? Selon la même source, il y a environ un mois maintenant, des combattants du MNLA auraient réquisitionné des véhicules appartenant à des Arabes. Ils auraient également saisi les biens des populations arabes. Un règlement pacifique de l’affaire n’ayant pas été possible, le MAA affirme avoir aujourd’hui pris les armes pour se faire entendre. Le conflit risque de virer vers une guerre tribale, ce qui devrait compliquer davantage les choses.

RFI


Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge