MALI/Algerie : 14 Maliens de l’Azawad condamnés à 20 ans de prison pour trafic d’armes

Quatorze Maliens, membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), ont été condamnés dimanche en Algérie à 20 ans de prison Mali-touaregpour trafic d’armes et entrée illégale dans le pays, a rapporté lundi le quotidien El Khabar.

Ces Maliens, qui ont comparu devant le tribunal criminel de Ouargla (800 km au sud-est d’Alger), étaient accusés d’être entrés illégalement en Algérie avec une cargaison d’armes en provenance de Libye, a précisé le quotidien arabophone.

Les accusés avaient été arrêtés au sud de la ville de Djanet (2.000 km au sud-est d’Alger) en janvier 2012, au début de la guerre au Mali, au moment où ils venaient de franchir la frontière algéro-nigérienne à bord d’un convoi de quatre véhicules tout-terrain chargés d’armes en provenance de Libye, selon la même source.

Le ministère algérien de la Défense avait annoncé le 5 janvier 20012 avoir intercepté à la frontière algéro-nigérienne « un convoi composé de quatre véhicules tout-terrain transportant des individus de nationalités africaines qui tentaient d’acheminer une importante cargaison d’armes et de munitions en Algérie ».

Selon un communiqué officiel, 71 kalachnikov, 38 fusils mitrailleurs, deux lance-roquettes notamment et une importante quantité de munitions, avaient été saisis au cours de cette opération.

Le MNLA a été à l’origine d’une offensive lancée en janvier 2012 avec des islamistes armés dans le nord du Mali, qui avait abouti à l’occupation totale de cette région par les jihadistes qui avaient ensuite évincé les rebelles touareg.

En début de cette année, la rébellion touareg est réapparue à Kidal à la faveur de l’intervention de l’armée française au Mali lancée le 11 janvier, destinée à empêcher une avancée des islamistes vers le Sud et reconquérir le Nord avec l’armée malienne et d’autres armées africaines.

Sources: Maliweb

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind