Malyka Diagana, une mauritanienne photographe à Dakar

Malyka2Rencontre avec Malyka Diagana une photographe mauritanienne à Dakar depuis 2009.  Devenue photographe par  hasard elle voue une admiration particulière pour le noir et blanc. Promotrice de « Linguere Artwork » Malyka estime que la photographie a de l’avenir en Mauritanie son « wataniya » .

Rimweb livre pour vous un coup de flash sur Malyka Diagana de Linguere Artwork .

 Rimweb.net : Comment êtes vous venu dans la photographie?

Je suis venue à la photographie tout à fait par hasard car je suivais  un cursus en audio visuel dont des cours de réalisations et plus un cours de photographie, et depuis je continue dans cette direction.

Je travaille beaucoup le concept que j’aime particulièrement. Ma rencontre et mon interaction avec le photographe sénégalais Djibril Sy ont été déterminant car je sentais que j’avais une vision à défendre.

 Rimweb.net : En tant que femme avez-vous eu des difficultés à pratiquer ce métier?

Comme tous métiers il y a des difficultés, des difficultés qui vont au delà du genre humain car c‘est toujours complexe de photographier. C’est comme une remise en cause et cela je pense que c’est le propre de l’Homme, on essaye  tous juste de les surpasser.

 Rimweb.net : Depuis quelques années, vous vivez  & travaillez à Dakar, pourquoi ce choix?

Je vis et travaille à Dakar depuis 2009. Ce choix est intervenu car j’avais déjà commencé en 2003,) à Dakar une formation en infographie. Cela qui m’a permis de travailler dans le domaine de la communication par l’image.

Donc j’ai jugé nécessaire d’y retourner pour continuer dans cette branche et faire l ‘audio visuel, tout en sachant quand Mauritanie il n’y a pas d’école approprier en la matière.

Rimweb.net : Comment avez vous intégré Linguere Artwork Photographik?

Linguere Artwork est une structure que je veux mettre en place mais pour le moment c’est un concept de l’art pour l’art c’est aussi le nom avec lequel je  signe toutes mes œuvres et mon travail graphique.

Rimweb.net : Qu’est ce qui fait la singularité de votre photographie?

 Je ne pourrais pas en juger par moi même .Je préfère que chacun puisse y voir la singularité qu’il cherche. J’essaye en tous cas de susciter des réactions, des émerveillements, des questionnements, des réflexions, des compassions tous ses sentiments que nos âmes parfois oublies.

Est ce que j’y arrive maintenant je ne sais pas J sourire.

Rimweb.net : Est -ce difficile d’être photographe à l’extérieur de la RIM?

 Mon expérience au Sénégal a vraiment été riche et s’agrandit de plus en plus. j’ai bien été accueilli dans le milieu de la photographie en rencontrant des jeunes photographes sénégalais ainsi que la deuxième génération de photographe tel que Djibril sy, Matar Ndour, Mamadou Gomis.

Pour moi le milieu culturel sénégalais fonctionne assez bien, les artistes sont dans une vrai dynamique de création c’est ce dont l’Afrique a besoin, de création.

Rimweb.net: Faites nous partages les projets de photo auxquels vous avez pris part depuis vos débuts.

J’ai pu participer à un projet de formation en vidéo avec Ker thiossane une plate forme culturelle multimédia  durant 15 jours de stage audio visuel et photographie sur Dakar avec le festival Afropixel et une équipe venant de la Belgique et 15 jour sur le Festival d’Avignon.

J’ai eu la chance d’y rencontrer des artiste dans le domaine théâtrale se fut une belle expérience.

J’ai participé aussi à des présentations de mon travail au Goethe Institut (Institut allemand) ainsi que l’exposition les piétons de Dakar (l’institut français de Dakar et la galerie le manège) et des ateliers tels que la résidence de création Dakar – Berlin.

Rimweb.net : Comptez-vous un jour revenir en Mauritanie exerce ce métier?

Oui bien sûre la Mauritanie c’est ma wataniya je lui voue un amour particulier. Je compte revenir avec des projets de rencontre culturel c’est un souhait en tous cas.

Rimweb.net : Comment voyez vous le développement de la photographie ici?

Quand je suis arrivée a Nouakchott tout dernièrement c’était pendant le festival Assalamaleikoum. J’ai pu rencontrer des photographes et je vois qu’il y a des gens qui s’intéressent à cet art. Il y a même un collectif du nom de PHOTO SAND .Je trouve que la photographie deviendra  dans quelque temps très importante en Mauritanie.

 Rimweb.net :Malyka, que réservez- vous comme projet immédiat pour le public mauritanien?

Pour les mauritaniens qui seront au festival du sahel il y a une exposition qui sera mise en place 22-23-24 Novembre 2014, j’y suis invitée. Par ailleurs une exposition à la galerie Zeinart à Nouakchott est prévue pour début 2014 inchallah.

 Propos recueillis par Awa Seydou Traoré

RIMWEB.NET

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge