Marche de l’IRA : Stop à l’impunité

ira marche

Les militants de l’IRA qui marchaient depuis le 27 novembre dernier, sont arrivés ce lundi 2 décembre 2013 à Nouakchott. Cette marche contre l’impunité, a démarré à Boutilimit, 150 km de Nouakchott après trois mois de sit-in devant les locaux de la Gendarmerie pour exiger des poursuites contre Sidi Ould Ely Mohamed et ses frères accusésd’esclavagistes durant 14 ans sur Noura Mint Mhaymed. Cette marche est une façon de dénoncer l’impunité et le mutisme des autorités face à cette affaire d’esclavagiste, déclarent les abolitionnistes.

 

Ils sont 30 militants dont 3 femmes a marché depuis Boutilimit jusqu’à Nouakchott pour dénoncer l’impunité, l’injustice et le mutisme des autorités compétentes qui gardent un silence coupable devant une affaire d’esclavagistes. Depuis 6 jours, les militants de l’IRA ont engagé une marche pédestre de 150 km, bravant la chaleur et la fatigue pour exprimer leur courroux devant cette situation. Les marcheurs ont été accueillis le lundi matin au carrefour de Madrid par les membres du bureau exécutif de l’IRA, les militants et les sympathisants à leur cause. Ensuite, le cortège a poursuivi sa route pour s’arrêter devant la prison civile de Nouakchott pour exiger la libération de Dah Ould Boushab, secrétaire général de la section IRA à Arafat, accusé de trouble à l’ordre public, outrage à autorité et appartenance à une organisation non reconnue. C’est encore devant le palais de justice de Nouakchott, que les manifestants se sont arrêtés pour dire « non à l’impunité, stop au racisme d’Etat ». Et comme cela ne suffisait pas, ils ont fait un sit-in devant le siège de la Commission nationale des droits de l’homme où se tenait une conférence sur l’esclavage qui voyait la présence des membres de la commission, des partenaires au développement de la Mauritanie, des membres des organisations de défense de droits de l’homme et de la société civile. Les manifestants ont dénoncé l’impunité et le mutisme des autorités étatiques devant une affaire qui mérite, selon eux, un jugement.

Si le 27 novembre constitue une date mémorial pour les pendus d’Inal, le 02 décembre, est également une date qui marque la célébration de la journée internationale de lutte contre l’esclavage. Et comme la Mauritanie ne la célèbre pas, les militants de l’IRA ont trouvé un bon prétexte pour terminer leur marche ce 02 décembre, commémorant à leur manière cette journée. C’est pourquoi, devant le ministère de la Justice, Abdine Ould Maatala (vice président du RAG), leader des marcheurs, a indiqué que « nous avons marché pour commémorer toutes les victimes de siècles d’esclavagisme en Mauritanie, soutenir Noura Mint Ahmed ainsi que toutes les victimes d’esclavage dans leur combat pour la justice, la liberté et l’égalité » a-t-il dit. Ould Maatala a également souligné que la marche a été initiée pour «exiger l’application effective des textes nationaux ainsi que des conventions et accords internationaux auxquels la Mauritanie est partie criminalisant l’esclavage et la traite des personnes, le racisme, l’exclusion et les violences faites aux femmes et aux enfants ». En outre, les marcheurs, devant le ministre de la justice, ont exigé «la vérité et la justice concernant les exécutions extrajudiciaires et massives contre les négro-mauritaniens durant la période 1986 – 1991 » et la libération sans conditions d’Abdallahi Ould Hmeyid et Slama Ould Seyid deux militants d’IRA détenus à la prison civile de Rosso depuis le 30 septembre 2013 dont «le seul tord est d’avoir participé à une manifestation pacifique pour l’application de la loi criminalisant l’esclavage  en Mauritanie ».

Enfin, Brahim Ould Bilal, vice président d’IRA, a souligné qu’en dépit du black out des autorités en ce qui concerne leur lutte, leur leader et président d’IRA, Biram Ould Dah Abeid, vient d’être désigné lauréat du prix pour les droits de l’homme octroyé par les Nations Unies. Un prix qu’il devra recevoir le 10 décembre prochain lors de la célébration de la journée internationale des droits de l’homme dans le monde.

RIMWEB VOUS MÈNE EN IMAGES

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge