Marine Le Pen perd son calme au sujet de Mandela

MAINE LEPEN
Marine Le Pen s’est emportée au micro de France Inter ce mercredi matin. Patrick Cohen, le journaliste de la station française, l’interrogeait sur Nelson Mandela, toujours entre la vie et la mort, et sur la position de Jean-Marie Le Pen face à l’apartheid.

« Saviez-vous qu’on vous appelle Radio Bolcho? », a lancé la présidente du Front National.C’est bien connu, la meilleure défense de Marine Le Pen, c’est l’attaque. Alors qu’elle saluait Nelson Mandela « une figure d’apaisement » et dénonçait l’apartheid comme « un système contestable, condamnable et injuste », elle exprimait le regret de son père, Jean-Marie Le Pen, de n’avoir pu, sur injonction de Jacques Chirac, le rencontrer en 2002. Une occasion donnée au journaliste de revenir sur les positions de l’ancien leader d’extrême droite, qui ne s’était jamais « ému de la libération de Mandela » et n’avait jamais condamné le régime ségrégationniste sud-africain, évoquant notamment l’émission l’Heure de Vérité où Jean-Marie Le Pen avait affiché « sa méfiance envers les terroristes (comprendre Mandela) ». (une sortie confirmée ci-dessous par un tweeto repéré par le HuffPost).

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind