Maroc-France : La coopération judiciaire reprend de plus belle!

La coopération judiciaire 2Mauriweb : Samedi, le Maroc et la France décidaient de tourner une page d’une année d’incompréhension diplomatique. Les relations séculaires entre les deux pays ont eu raison des turpitudes du temps. La coopération FRANCHE reprend sa place grâce à la volonté des dirigeants des deux pays. Fini donc le temps des brouilles diplomatiques et de la suspension de la coopération judiciaire. La France et le royaume du Maroc, en paraphant le 31 janvier 2015 un accord de la reprise de leur coopération judiciaire décident, sous la houlette de François Hollande et de Sa Majesté Mohammed VI, d’engager les deux gouvernements vers une pleine coopération. Pour en arriver là, il a fallu, en plus de la volonté des hautes autorités dans les deux pays, des négociations poussées et sérieuses depuis plusieurs mois maintenant. Mais il faut reconnaitre que l’accord sur l’amendement  a été conclu suite à des discussions qui se sont déroulées « dans un esprit très constructif et un climat de confiance» retrouvé grâce aux orientations données par les dirigeants politiques. Une telle attitude aura permis aux ministres marocain et français de la Justice, respectivement, Moustapha Ramid et Christiane Taubira, de sceller le rétablissement « immédiat » de la coopération judiciaire, selon un communiqué conjoint rendu public par l’Afp. Les deux responsables ont ainsi pu parapher un « accord sur un texte amendant la convention d’entraide judiciaire franco-marocaine permettant de favoriser, durablement, une coopération plus efficace entre les autorités judiciaires des deux pays et de renforcer les échanges d’informations », indique leur communiqué conjoint. Ce « dénouement heureux ouvre une nouvelle page dans nos relations, fondées sur la confiance mutuelle. Il va nous permettre de regarder vers l’avenir et de tourner la page »,  a confié le chef de la diplomatie marocaine, Salaheddine Mezouar cité par l’agence française. Selon le Chef de la diplomatie marocaine, l’accord judiciaire ouvrait aussi la voie à la pleine reprise de la coopération sécuritaire, alors que Paris et Rabat sont engagés dans une lutte anti-jihadiste. « Quand on dit ‘reprise des relations’, naturellement c’est au niveau de tous les aspects », a-t-il encore fait savoir à nos confrères. Mias mieux encore, et pour impulser cet esprit des retrouvailles, la conclusion de cette reprise de coopération judiciaire entre les deux pays, pourrait être couronnée par une rencontre entre le Souverain marocain, S.M Mohammed VI et le président Français, François Hollande. La France abrite, rappelle-t-on, plus d’un million de Marocains alors que dans le royaume chérifien ont élu domicile près de 80 milles français.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge