Maroc : L’action de l’exécutif en 2012, « un bilan positif et honorable » (El Khalfi)


Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a qualifié jeudi de « positif et honorable » le bilan de l’action gouvernementale en 2012, action révélatrice, selon lui, de « la volonté de l’exécutif à mettre en œuvre les principaux chantiers de réforme ».

« Même si l’ambition du gouvernement va au-delà de ce qui a été réalisé jusqu’ici, il faut dire que les réalisations sont en elles-mêmes importantes, prometteuses et structurantes », a-t-il estimé en réponse à une question sur le bilan de l’exécutif au cours d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement.

Le ministre a cité en substance la réhabilitation du service public et de la relation administration-citoyen de sorte « à placer l’administration au service des citoyens et pas le contraire ». Il a en outre rappelé les mesures prises dans ce sens, dont la consécration du principe de l’égalité des chances (recrutement par concours), l’attribution des postes de responsabilité, à l’issue d’un processus de candidatures, et l’instauration d’un système d’écoute aux citoyens leur permettant de présenter leurs doléances au département de la Justice notamment, y compris via internet.

Dans le même sillage, il a évoqué la mise en œuvre du principe de corrélation entre responsabilité et reddition des comptes, « mesure qui a imprimé une nouvelle dynamique administration-citoyen ». S’y ajoutent, selon le ministre, l’interdiction d’exercer deux fonctions cumulées dans les secteurs public et privé, d’occuper le domaine public et le logement de fonction ainsi que la rationalisation de la dépense publique, permettant en tout une économie de 5 milliards de dirhams.

Au volet social, une enveloppe de 2,5 milliards de dirhams a été mobilisée pour concrétiser le Fonds de la cohésion sociale afin d’assurer la couverture médicale au profit de 8,5 millions de personnes, dans le cadre de la généralisation du Régime de l’assistance médicale (RAMED). Quelque 2 millions de personnes ont déjà obtenu la carte Ramed, a-t-il fait savoir.

A cela, il faut ajouter l’augmentation du budget de médicaments, qui passe de 600 MDH à 1,4 milliard DH, et la réduction des prix de 320 médicaments.

Sur le même registre, il a rappelé du programme Tayssir pour lutter contre la déperdition scolaire, et le programme de solidarité familiale (160 MDH au profit de 40.000 femmes).

Le Régime collectif d’allocation de retraite (RCAR) n’est pas en reste dans l’action gouvernementale. Le ministre a souligné que le gouvernement a mobilisé 2 milliards DH pour la revalorisation du seuil minimal des pensions de retraite des instances affiliées à ce régime.

Côté économique, le gouvernement a œuvré notamment pour une meilleure maitrise des équilibres macro-économiques et la réduction du déficit de 6,1 à 5 %, a-t-il indiqué.

Une enveloppe de 188 milliards DH a été au total mobilisée dans le cadre de l’investissement public, a souligné M. El Khalfi, ajoutant à cet égard que la commission nationale des investissements, présidée par le chef de gouvernement, a approuvé 35 projets en 2012 pour un budget estimé à 38,74 milliards de DH.

Aux côtés de ces réalisations économiques et sociales, l’exécutif n’a eu de cesse d’agir pour la promotion du climat d’affaires et la lutte contre l’économie de rente, a souligné M. El Khalfi.

En dépit d’une conjoncture économique mondiale difficile, le Maroc a su maintenir sa notation souveraine auprès des agences de notation internationales, a-t-il rappelé.

Atlasinfo

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge