Maroc : une importante cellule jihadiste démantelée

maroc-renseignementLa ministère de l’Intérieur a annoncé jeudi le démantèlement d’une importante cellule jihadiste comptait mettre à exécution les récentes menaces de Daesh à l’encontre du royaume. Dix personnes dont un Franco-Marocain ont été arrêtées.

Grosse prise pour les hommes d’Abdelhak Khiame, patron du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ). L’aile judiciaire des services de renseignement marocain a neutralisé une cellule terroriste présumée qui envisageait de perpétrer, entre autres, une attaque kamikaze à la voiture piégée. « Ce réseau terroriste a entraîné un mineur pour perpétrer une attaque kamikaze à la voiture piégée », indique le communiqué du ministère de l’Intérieur. Selon nos informations, le véhicule devant servir à cet attentat a été saisi à Sidi Kacem.

Arsenal de guerre

Selon la même source, la présumée cellule terroriste se compose de 10 individus, dont un Franco-Marocain. Ces derniers étaient actifs dans les villes d’Essaouira, Meknès et Sidi Kacem. Mais, c’est à El Jadida (140 km de Rabat) que le cerveau présumé de ce groupe est tombé.

Dans sa planque, un véritable arsenal de guerre a été saisi : quatre fusils automatiques, quatre pistolets, un fusil à viseur, armes blanches, 13 bombes lacrymogènes, tenues militaires, en plus de produits servant à la confection de bombes artisanales, ainsi que des étendards de Daesh.

État islamique

Les membres de ce réseau étaient sous le commandement de chefs de guerre de l’État islamique, dont l’un d’entre eux a été localisé en Turquie. Ils planifiaient une série d’opérations visant des institutions stratégiques du royaume.

Ils espéraient même recruter davantage de radicaux pour mener une véritable guérilla dans le pays. Ils comptaient ainsi mettre à exécution les menaces de certains combattants marocains dans les rangs de Daesh qui ont récemment menacé, sur les réseaux sociaux, de rentrer au pays pour le mettre à feu et à sang.

Depuis le début des combats en Syrie et en Irak, en 2013, pas moins de 31 cellules terroristes liées à l’État islamique ont été démantelées par les renseignements du royaume. Et 152 ont été démantelée depuis 2002.

Source: Jeune Afrique

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge