Mauritanie : 13 morts sur 30 cas de la fièvre de la vallée du rift (Responsable)

ALAKHBAR (Nouakchott) – Le conseiller à la communication du ministre de la santé Dr. Cheikh Baye Ould M’Khaittrat a affirmé que 13 décédés ont été signalés parmi les 30 cas de la fièvre de la vallée du rift enregistrés en Mauritanie, indiquant que l’épidémie « commence à disparaître ».


« Les indicateurs montrent que l’épidémie commence à disparaître, après avoir atteint 30 personnes sur toute l’étendue du territoire national dont 13 sont décédées » a-t-il confié lundi à l’AMI, ajoutant que la fièvre du rift est apparue dans un large espace géographique estimé à environ 12 moughataa sises dans 7 wilayas dont 14 cas identifiés dans la wilaya du Tagant.

Le responsable a jugé que les rumeurs véhiculées aujourd’hui sur l’épidémie « sont fortement exagérées ».

« Les autorités sanitaires ont pris toutes les mesures pour circonscrire la maladie « qui a commencé à reculer » a-t-il ajouté.

A propos de la consommation de la viande et du lait, Dr Cheikh Baye a indiqué qu’il faut bien cuire la viande et qu’il faut également bien bouillir le lait avant son utilisation « pour prendre les précautions nécessaires surtout dans les zones dans lesquelles l’épidémie est apparue » a-t-il dit.

Il a demandé à ce propos aux bouchers d’utiliser les protections, soulignant qu’aucun cas nouveau de fièvre de la vallée du rift n’a été signalé depuis 5 jours sur toute l’étendue du territoire national y compris au niveau de Nouakchott.

« Pour lutter contre le virus et l’éliminer, le ministère de la santé réactivera la recherche scientifique jusqu’à l’éradication de cette épidémie » a-t-il ajouté, précisant qu’actuellement, « la situation de la fièvre du rift n’est pas inquiétante, en raison de la fin de l’hivernage, considéré comme l’un des facteurs principaux favorisant l’apparition de la maladie » a-t-il signalé.

Le conseiller à la communication du ministre de la santé a souligné par ailleurs qu’au niveau du diagnostic en laboratoire et après la confirmation de la présence de l’épidémie chez l’animal par le ministère du développement rural, des prélèvements sanguins ont été effectués par l’institut national de santé publique sur 26 personnes atteintes, ce qui a permis d’identifier 9 infectées et 9 autres saines alors que pour les autres les analyses se poursuivent.

Source:Alakhbar

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind