Mauritanie: 47 policiers grévistes placés en garde à vue

prisonnier menotte

Les quarante-septe policiers qui étaient en grève de la faim, depuis samedi, à Timbedra (Est Mauritanie), ont été rapatriés et placés en garde à vue à Nouakchott, a appris Alakhbar de source informée.

Cette décision vient après l’échec des tentatives du directeur adjoint de la Sûreté nationale mauritanienne de mettre fin à leur grève.

Les grévistes (des agents, des brigadiers et un brigadier chef) appartiennent à la troisième compagnie de la Police de Nouakchott, protestent, depuis samedi, contre le non versement de prime pour accompagnement du cortège présidentiel dans l’Est du pays.

Chacun réclame 9 jours de prime à raison de 5000 UM par jour, soit un totale de 45000 UM, a appris Alakhbar dimanche de source informée.

Le directeur adjoint de la Sûreté nationale est arrivé à Timbedra pour trouver une solution à la crise.

L’inspecteur de police Saleck Ould Ghazwani, chargé de verser la prime, se serait engagé, samedi à l’étape de Timbedra, de régler la situation. Mais à la grande surprise des protestataires, Saleck est rentré le lendemain à Nouakchott abandonnant les protestataires à Timbedra, selon ces derniers.

 

Source : Alakhbar

 

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind