Mauritanie : Affaire Sidi Ould Tah

arton4730-9a789L’information exclusive publiée par Les Afriques sur son portail le 31 mars dernier et largement relayée par les médias mauritaniens et panafricains sur la toile, sur le ministre mauritanien des Affaires économiques et du développement, Sidi Ould Tah, devant succéder à compter du 9 avril 2015 à l’Algérien Abdel Aziz Khelef, à la tête de la Badea (Banque arabe pour le développement économique) basée à Khartoum (Soudan) fait des vagues.

Les Afriques persiste et signe. Un site financier panafricain a voulu s’attribuer la paternité de l’information, annonçant même que la désignation du futur patron de la Badea se fera en marge des assemblées générales de l’institution en avril au Koweit City. Ce qui n’est pas du tout exact. Ce même site, refusant toujours de citer Les Afriques dégonfle la bulle médiatique et annonce encore que la candidature mauritanienne qui n’est pas gagnée d’avance devra faire face à d’autres candidatures issues des pays membres.
fuutamedia
Les Afriques persiste que le ministre mauritanien des Affaires économiques, Sidi Ould Tah, passera comme lettre à la poste. Nous l’avions écrit noir sur blanc : « Le président Ould Abdel Aziz a reçu l’aval irrévocable de ses pairs pour la désignation de son candidat au poste de DG de la Badea » . Le vote ne sera qu’une simple formalité. Le président du Soudan, Omar EL Bechir, a déjà donné son blanc-seing à son homologue mauritanien. Dégonfler une bulle médiatique en se l’appropriant devient un fait banal. Notre confrère, Libération (quotidien sénégalais) qui a livré le scoop béton sur l’audition de l’ancien président malien, Amadou Toumani Touré, a été aussi victime de ce malencontreux exercice de la part d’une radio internationale, une voix qui force respect et admiration. La Radio s’est attribué la paternité du scoop.

Source: fuutamedia.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge