Mauritanie :#Ahmed Hamza, une « mesore » pour le dialogue

ahmed_hamza_501_nToutes les options et personnalités, choisies depuis bientôt 5 ans jusqu’à ces premiers jours du nouvel An 2016, par la majorité ou par l’opposition, pour tirer le dialogue de l’impasse ont échoué dans leur mission. Jamais, les deux principaux protagonistes politiques nationaux n’ont voulu expérimenter les chances que peut offrir une personnalité qui bénéficierait de leur confiance commune, bien qu’une telle figure, mérite d’être prospectée.
Les actuels ténors des pourparlers du gouvernement et du Forum, respectivement, le secrétaire général à la Présidence de la République DRMoulaye Ould Mohamed Laghdaf et le Président du Forum National pour l’Unité et la Démocratie (FNDU) Me Ahmed Salem Ould Bouhoubeiny, peinent à sauver le navire qui chavire.
Bien plus, pour le FNDU qui affiche par moments son mécontentement à propos des discours inhabituels à ses leaders, exprimés de manière implicite par MeAhmed Salem Ould Bouhoubeiny et appelant le forum à lâcher du lest pour faire avancer le dialogue.
De son côté, DR Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, toujours au point mort, malgré des va-et-vient, parfois tumultueux, faisant plus de bruit que de résultats, refuse de rendre son tablier pour un dialogue qu’il ne sait par quelle porte commencer.
Devant ces blocages persistants, il urge de chercher des thérapies de dernière minute en prospectant le paysage politique mauritanien, afin de trouver des personnalités honnêtes, capables de ramener les pourparlers au droit chemin.
Ils peuvent être comptés sur les doigts d’une main. On peut citer à ce propos, l’ex Président de la communauté urbaine de Nouakchott, l’homme d’affaires Ahmed Ould Hamza que plusieurs observateurs avertis qualifient de meilleure solution de rechange(mesore).
Parlant avec éloquence toutes les langues nationales et adulée par les jeunes,Ahmed Hamza, qui bénéficie d’un immense crédit sur le plan international, notamment africain et européen, a su préserver une image de marque, aussi bien auprès des soutiens que des opposants du pouvoir.
Des atouts louables qui le prédisposent à être le sauveur du dialogue politique, dés lors où il est le mieux indiqué pour défendre les intérêts de la majorité et de l’opposition, tout en faisant avancer les pourparlers vers du concret, parvenant avec tact, patience et diplomatie à surmonter tous les écueils qui pourraient se dresser sur son chemin.
En ce nouvel An 2016, la Mauritanie toutes catégories confondues, qui vient de montrer, à l’occasion de la douloureuse disparition du mécène et pardonnéAhmedou Ould Abdel Aziz et ses compagnons au Paradis Inchaallah Cheikh Oumar Ndiaye et Ahmed Ould Taleb, son unité, sa propension à capitaliser ses dérives politiques pour corriger sa trajectoire, sa tolérance et sa foi, doit refuser à tout prix de revenir au pré carré du rejet, de l’exclusion, de l’égocentrisme, du déni de l’autre, des lignes rouges et autres blocages déraisonnables.
Pour cela, il faut que ses leaders, de gauche et de droite, choisissent ensemble et communément les personnalités les mieux indiquées pour faire avancer le pays dans la voie du développement, de la réconciliation et de la démocratie.
Ne faut-il pas donner cette chance ratée par plusieurs personnalités pour tirer le dialogue de l’impasse à d’autres, notamment à ceux qui sont les plus proches du cœur des mauritaniens et qui feraient tout pour assurer le succès de leurs missions tout en garantissant les intérêts des uns et des autres.
Un objectif auquel nous aspirons et rêvons tous.

Ahmed Ould Bettar

Source : Rapide Info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge