Mauritanie ALERTE : La carte de séjour exigée à tous les étrangers

Sous peine d’être reconduits à la frontière, les étrangers en Mauritanie, toutes nationalités confondues, devront se munir d’une carte de séjour.

L’obtention de cette carte de séjour nécessite un passeport en cours de validité, (un an au moins) ou (pour les Sénégalais et Maliens) une pièce d’identité en cours de validité, (un an au moins). L’une ou l’autre pièce doit êtres assortie d’une sommes de trente milles Ouguiyas (30,000 UM)

Les étrangers devront aussi présenté un contrat de bail, une facture d’électricité (au nom du concerné ou de son bailleur), un contrat de travail, un permis de travail et un certificat de mariage, pour les concernés

À Nouakchott, certains étrangers se rendent déjà dans les locaux du commissariat Tevragh Zeina 1, où se déroulent les formalités requises. Mais «la majorité d’entre eux ne sait pas quoi faire, en raison du manque d’informations. Même les représentations diplomatiques, accréditées à Nouakchott, n’ont pas été informées», a révélé une source sûre à Alakhbar.

Suite à cette «décision unilatérale» des autorités de Nouakchott, beaucoup d’observateurs se disent «inquiets de l’avenir» de la libre circulation des personnes et des biens entre la Mauritanie et ses vois sénégalais et malien.

La Mauritanie a lancé le 5 juin 2011 une campagne d’enrôlement massif «visant la création d’un registre national des populations à travers un recensement de tous les citoyens et des étrangers résidents en Mauritanie»

L’opération est considérée, par des négro-mauritaniens comme « une tentative de déportation administratives d’une composante noire de la société mauritanienne ». Ainsi est né le mouvement Touche Pas à Ma Nationalité, pour « dénoncer cet enrôlement raciste», estime le mouvement.

 

Source: ALAKHABR

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info 

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind