Mauritanie: appel au jugement d’un ancien président pour « crime contre l’humanité »

journee_droits_de_l_homme_mauritanie2Des dizaines de militants des droits de l’homme, rassemblés mardi devant le Ministère mauritanien de la Justice, ont appelé au jugement de l’ancien président mauritanien Maouya Ould Taye pour « crime contre l’humanité ».

Ils ont rappelé que « 28 militaires négro-mauritaniens ont été pendus à Inal (Nord Mauritanie) sous le régime de Taya pour célébrer le 30è anniversaire de l’accession à l’indépendance » du pays.

Les participants au rassemblement commémoraient la Journée des droits de l’homme, célébrée chaque 10 décembre: Une occasion pour eux de dénoncer « l’esclavage, la discrimination, la pauvreté, l’ignorance et l’exclusion sociale  dont souffrent une grande partie de la population mauritanienne ». 

« Considérant que la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée le 10 décembre 1948, est l’idéal commun que doivent atteindre tous les peuples et toutes les nations, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 10 décembre Journée des droits de l’homme (résolution du 4 décembre 1950) », lit-on sur le site électronique de l’ONU.

Source : Alakhbar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge