Mauritanie : Aziz privé de tribune à l’ONU !

Débarqué à New York du 17 au 21 septembre pour assister à la réunion du G5 Sahel à l’ONU, Mohamed Ould Abdelaziz n’a pu s’exprimer à la tribune…

Ba Ousmane, le représentant permanent de la Mauritanie aux Nations unies, avait omis d’inscrire le chef de l’État mauritanien sur la liste des orateurs, déclenchant l’ire de ce dernier…

Le diplomate, qui fut ambassadeur en Gambie, a essayé de rattraper son erreur. En vain. Le 20 septembre, Isselkou Ould Ahmed Izid Bih, le ministre des Affaires étrangères, a donc prononcé le discours du président.


Précision (parue dans JA n°2961, du 8 au 14 octobre)

Dans notre article intitulé « Aziz privé de tribune à l’ONU ! » (JA no 2960, du 1er au 7 octobre), nous indiquions que Mohamed Ould Abdel Aziz, le chef de l’État mauritanien, n’avait pas pu s’exprimer à la tribune de l’ONU, n’ayant pas été inscrit par le représentant permanent de la Mauritanie, Ba Ousmane, sur la liste des orateurs. Dans un courrier adressé à la rédaction de JA le 5 octobre, Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations unies, tient à préciser : « La décision de confier l’allocution au ministre des Affaires étrangères est une décision qui a été prise par la délégation mauritanienne elle-même […]. La Mauritanie s’est exprimée le 19 septembre par la voix de son ministre des Affaires étrangères – et non le 20. »

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind