Mauritanie : Combien de « mandha » pour Aziz ?

mandhaAvant l’avènement de notre « démo-gâchis », en 1992, suite à l’historique Discours de la Baule, un « mandha » sonnait, en Mauritanie, comme synonyme d’argent. Recevoir un « mandha » (le mot se prononce ainsi en hassaniya) était toujours une heureuse nouvelle.

Mais depuis que les mauritaniens vont aux urnes, ils ont utilisé ce terme plus pour parler élections que pour évoqué cet ancien usage. D’ailleurs, la poste, par laquelle arrivaient les « mandha », souvent de l’étranger, ou de Nouakchott vers l’intérieur du pays, a quasiment disparue aujourd’hui à cause des banques et autres moyens de transferts beaucoup plus rapides. Mais revenons au sujet qui préoccupe actuellement en Mauritanie : les tournées du président Aziz dans les différentes wilayas du pays et cette quête, supposée ou réelle, d’un troisième « mandha » !

Alors que le rais ne rate aucune occasion pour dire qu’il respectera la constitution (qui limite les mandats présidentiels à deux), certains de ses soutiens commencent à lui demander, lors des incontournables « réunions des cadres », de se représenter pour un troisième, un quatrième et même autant de fois qu’il le veut, pour « parachever ce qu’il a déjà commencé ». Un son de cloche qui inquiète. Une brèche qui s’ouvre devant le président Aziz pour prolonger son pouvoir qui dure maintenant depuis dix ans ! Et oui, ça on a tendance à l’oublier.

Source: Elhourriya

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge