Mauritanie-Inspection des finances : Instrument de dissuasion ou épée de Damoclès?

Mokhtar diay(1)On assiste depuis quelques jours à une campagne médiatique télévisuelle évoquant les prérogatives de l’inspection générale des finances dont la charge relève du ministre de tutelle, Moctar Ould Diay.

Cette campagne qui intervient suite à de multiples affaires de détournement et de mauvaise gestion de deniers publics aurait pour objectif de dissuader les fonctionnaires et autres agents manipulant l’argent public d’en abuser. Des détournements à l’origine de procès où seuls les « petits maillons» ont été inquiétés. Les gros poissons, premiers responsables dans ces affaires semblent, eux, s’en être tirés avec tous les profits sonnants et trébuchants. Mais elle constitue, selon les observateurs, un rappel des prérogatives du ministre des finances face à l’arrivée d’un nouvel inspecteur général de l’Etat, en la personne de Mohamed Lemine Ould Guig. Pour ces observateurs plus qu’une tentative de moralisation de la gestion des deniers publics, la campagne lancée par le ministre des finances est faite « pour marquer son terrain» avant que l’IGE ne s’intéresse à la gestion et aux marchés de gré-à-gré dispensé par l’actuel ministre des finances du temps où il était encore à la direction des impôts. Au-delà de son effet dissuasif, certains analystes y voient  une épée de Damoclès suspendue sur la tête de gestionnaires de finances publiques ; le ministre étant accusé de faire par le biais de son poste notamment dans son terroir dans le Brakna un «instrument de politique politicienne».

Source: Mauriweb

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge