Mauritanie: la CENI déplore l’utilisation de moyens de l’Etat à des fins électorales

CENILa CENI mauritanienne déplore l’utilisation des moyens de l’Etat et de symboles de la République à des fins de campagne électorale en vu des législatives et municipales du 23 novembre.

  «Des portraits du Président de la République ont été arborés ici et là, en soutien à certaines listes candidates », a constaté l’instance électorale.

  Un communiqué de la CENI note que ces manquements et d’autres aux règlements régissant la campagne et aux usages de bonne conduite qui doivent la caractériser, ont été rapportés à la CENI par ses antennes régionales et locales et par les parties prenantes aux processus électoral.

  « La campagne électorale requiert des opportunités équivalentes pour les forces politiques en compétition, afin de leur permettre de conquérir le maximum d’adhésion et de soutien à leur programme électoral, hors de toute contrainte ou ingérence susceptible de fausser l’équilibre des chances entre les candidats», rappelle le communiqué.

  la CENI déplore toute infraction à la réglementation électorale et tout écart par rapport au code de bonne conduite que tous les acteurs en présence sont censés respecter.

  Plusieurs partis dont ceux dans la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD ), le plus grand rassemblement de l’opposition, ont boycotté les élections. Ils accusent l’UPR, parti au pouvoir, d’utiliser les moyens de l’Etat et d’être soutenu par le gouvernement et par la haute hiérarchie militaire.

  Les mêmes partis estiment encore que la CENI est  » ni représentative  ni indépendante et elle travaille dans l’opacité totale et recrute son personnel sur la base de parenté »

Source : Mauriweb

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge