Mauritanie : la SNIM dans l’attente d’un nouvel ADG

SNIM_attente_AD_005« Orpheline » de Mohamed Abdallahi Ould Oudaa,nommé ministre de l’hydraulique et de l’assainissement à la faveur d’un mini remaniement gouvernemental opéré au cours de la soirée du vendredi 01 avril dernier, la Société Nationale Industrielle et Minière(SNIM), la plus importante entreprise publique de Mauritanie, attend la désignation d’un nouvel Administrateur, Directeur Général (ADG).

Ainsi, une réunion du Conseil d’Administration (CA) prévue jeudi, devrait entériner la nomination de ce dirigeant. Détenteur de 78% du capital de l’entreprise minière, c’est en fait l’Etat mauritanien qui choisit l’ADG de la SNIMqu’il fait entériner par le Conseil d’Administration.

Au sujet de l’identité du futur patron de la société, les commentaires fusent des salons cossus des quartiers huppés de Nouakchott et avancent les noms de quelques personnalités.

Celui de Brahim Ould M’Bareck, ministre de l’hydraulique et de l’assainissement jusqu’au réajustement gouvernemental du vendredi 01 avril 2016, est le plus souvent cité.

Cet ingénieur a fait justement toute sa carrière à la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) qu’il représentait à Paris, une station hautement stratégique, au moment de son entrée dans le gouvernement du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

C’est dire qu’il dispose de réelles chances pour décrocher « le graal » en prenant la place de son successeur au ministère de l’hydraulique et de l’assainissement à travers ce qui reviendrait à un petit jeu de chaise musicale. La SNIM traverse actuellement une profonde crise imputée à la chute des cours internationaux du minerai de fer et d’une gestion fortement décriée.

Source: Mauritanie1

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge