Mauritanie : l’ambassadeur du Sénégal promet « un rapport » sur le traitement de Sénégalais en situation irrégulière

 

ambs_senegalL’ambassadeur du Sénégal à Nouakchott a promis de « faire un rapport aux autorités compétentes sur le traitement » par le groupement général pour la sécurité routière (GGSR) de Sénégalais arrêtés en situation irrégulière en Mauritanie.

L’ambassadeur Mamadou Kane apportait, selon ses termes  «une  assistance consulaire» à des Sénégalais arrêtés, dimanche 24 mai entre 18 et 22 H près du marché de poisson de Nouakchott. Ils faisaient partie de plusieurs dizaines d’étrangers originaires d’Afrique subsaharienne dont trois femmes qui ne disposaient pas de la carte de séjour.

image prise le 24 mai 2015image prise le 24 mai 2015

Des témoins sur place ont raconté à Alakhbar que les éléments du GGSR faisaient descendre ces étrangers des véhicules qui les transportaient et les regrouper dans un espace fermé » à la sortie du marché de poisson (voir photo).

Ces témoins ont raconté également avoir vu des éléments du GGSR « faire trotter et chanter des personnes arrêtées » et « un malien accusé d’avoir tenté de fuir a été frappé ».
Trois sans papiers arrêtés puis libérés ont affirmé à Alakhbar avoir été relâchées après « payement de 10 mille ouguiyas ». Les autres ont été transférés par groupe de 15 à la brigade de compagnie de Bagdad.
Les autorités mauritaniennes ont intensifié les rafles et opérations de reconduite à la frontière de ressortissants étrangers qui ne disposent pas de la carte de séjour.
La Mauritanie a lancé le 5 juin 2011 une campagne d’enrôlement massif «visant la création d’un registre national des populations à travers un recensement de tous les citoyens et des étrangers résidents en Mauritanie».

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge