Mauritanie: le gouvernement crée un comité de suivi pour appuyer la lutte contre la corruption

azizou

RIMWEB-Le conseil des ministres réuni le 11 septembre 2014 autour du président Mohamed Ould Abdel Aziz a entre autres résolutions, adopté le projet de décret portant création d’un comité de suivi en charge de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption.

Il est prévu que le comité soit piloté par 15 membres (5 du secteur privé, 5 de la Société civile et 5 de l’Administration). Selon le ministre Sidi Ould Tah en charge des Affaires économique et du développement, il jouira de larges prérogatives et sera doté d’un Secrétariat général et d’un conseil d’administration. Le comité présentera ses rapports de façon périodique, au Président de la République et au Parlement. Enfin, les partenaires financiers pourront assister à ses réunions en tant qu’observateurs.

Le gouvernement de Mauritanie a fait de la lutte contre la corruption une priorité de gestion publique. Certains observateurs continuent cependant d’être sceptiques sur les avancées dans ce processus. Par exemple, un code des marchés présentés comme novateur a été adopté en février 2012. Mais pour certaines associations qui travaillent sur ce sujet, ce texte a été vidé de toute substance à travers l’adoption de plusieurs décrets d’application créant des régimes dérogatoires pour une vingtaine d’organismes publics dont bon nombre ont été mis en cause dans des affaires d’attributions peu transparentes de marchés.

Avec agences

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge