Mauritanie: le M.P.R demande une politique de rattrapages pour les communautés « oppressées »

M.P.R politiqueDéclinant sa vision sur l’unité nationale, le Mouvement Pour la Refondation (M.P.R) propose l’instauration de « politiques de rattrapages, particulièrement pour les communautés victimes d’oppression historique (Harratines) et de violence d’Etat (les négro-africains) ».

« Des concessions doivent être faites aux groupes primaires, tant du point de vue de la répartition du pouvoir, que de l’allocation des ressources publiques et des droits culturels« . Ce, « pour résorber ces fractures sociales, récentes et/ou anciennes, dont la question du passif humanitaire et  toutes les formes d’esclavage et de pratiques associées, la protection des communautés contre la violence d’Etat, ainsi que des mesures de rattrapage demeurent un impératif catégorique« .

Ces  politiques de rattrapages, doivent être menées dans le cadre d’un Nouveau Pacte National (NPN), bâti sur le socle de la refondation et qui intègre à la fois un contrat de confiance entre l’Etat et la société et un contrat de confiance entre l’Etat et le citoyen.

«Le contrat de confiance entre l’Etat et le citoyen, comme mécanismes et réponses dans la recherche obstinée de l’intégration nationale et le contrat de confiance entre l’Etat et la société devra faire une place aux groupes sociaux victimes de discriminations de toutes sortes», explique le M.P.R dans un communiqué, reçu à Alakhbar.

Et pour le M.P.R, ce Nouveau Pacte National devra servir de préambule à la constitution, mais aussi la mise en œuvre de politiques et programmes, dont l’aménagement du territoire dans le cadre d’un découpage administratif, régional et communal équitable.

Source: Alakhbar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge