Mauritanie : Le ministre de la fonction publique face aux honorables députés

deputeRAPIDE INFO :L’assemblée nationale s’est réunie, mercredi soir, en séance plénière sous la présidence de son vice président M. Mohamed Ghoulame Ould El Haj Cheikh
Au cours de cette séance les députés ont suivi la réponse du ministre de la fonction publique, du travail et de la modernisation de l’administration, M. Seyedna Ali Ould Mohamed Khouna à une question orale du député Fatma Mint El Meidah relative à la situation des personnes handicapées dans notre pays, notamment les opportunités offertes à cette frange de la société pour accéder à la fonction publique et à l’emploi d’une manière générale et la nature des avantages dont elle profite.

Voici le libellé de la question:

 » Le décret 043/2006 porte sur la promotion et la protection des personnes handicapées et l’article 46 stipule que la personne handicapée a le droit au travail et que l’handicap ne doit pas constituer un prétexte pour empêcher une personne handicapée de travailler dans les secteurs public et privé.

Aussi l’état, les collectivités locales et le secteur privé encouragent le recrutement des personnes détentrice de la carte de personnes handicapées si ces dernières répondent aux critères exigés.
L’Etat a pris les dispositions nécessaires pour accorder à cette frange 5% de l’effectif des recrutements au niveau des établissements publics et privés.
Alors qu’est ce qui a été réalisé concrètement par votre département dans ce cadre pour permettre à cette frange de jouir pleinement de son droit au travail et de vivre dans la dignité?
En réponse à cette question, le ministre a d’abord souligné que la promotion des couches fragiles de la société constitue un axe fondamental du programme électoral du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz précisant que le gouvernement est à pied d’ uvre pour honorer les engagements du Président de la République vis-à-vis de ces couches en particulier les personnes handicapées.
Il a ajouté que le gouvernement est conscient de la profondeur des mutations sociales et du déséquilibre qu’elles provoquent au niveau du système de solidarité traditionnelle, de la fragilité des cadres institutionnel, législatif et organisationnel disponibles et leur impact sur le tissu social d’une manière générale et les personnes handicapées en particulier.
M. Ould Mohamed Khouna a encore dit que la Mauritanie, sur la base de ces différentes données et paramètres a franchi des pas importants dans ce cadre à travers notamment la signature de la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, la création d’une direction centrale au ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille en leur faveur et l’élaboration de textes d’application de l’ordonnance 043/ 2006 portant sur la protection des personnes handicapées et l’adaptation de ces textes aux critères internationaux.
Parmi ces efforts poursuit le ministre, l’adoption par le conseil des ministres d’un décret portant sur la création d’un conseil multisectoriel pour la protection de cette frange chargé de la définition de la personne handicapée et la création d’un comité consultatif mixte du ministère des affaires sociales et de la fédération mauritanienne des associations des personnes handicapées.
Le ministre a également cité, dans ce cadre, d’autres efforts allant dans ce sens à l’image de la distributions annuelle de la valeur de 50 millions d’ouguiya en fauteuils roulants, béquilles…, l’appui aux associations des personnes handicapées à hauteur de 70 millions d’ouguiya et un forfait mensuel de 20 milles ouguiyas au profit de 55 familles qui prennent en charge des handicapés précisant que le département est à pied d’ uvre pour généraliser cette expérience.
Il a, par ailleurs, rappelé l’appui fourni par le centre national d’orthopédie et de réhabilitation fonctionnelle, l’attribution de 200 terrains au profit des personnes handicapées et plusieurs autres terrains pour la construction de sièges des associations opérant dans ce domaine en plus de l’élaboration d’une stratégie nationale en leur faveur et l’appui financier au bureau africain des personnes handicapées basé en Mauritanie qui assure sa présidence.
M.Seyedna Ali Ould Mohamed Khouna a aussi dit que son département a organisé dans le cadre de la ségrégation positive en faveur de cette frange, un concours, premier du genre dans l’histoire de notre pays, pour le recrutement de 100 éléments parmi eux à la fonction publique précisant que sur les 172 postulent 86 personnes exerceront des fonctions selon leurs spécialités.
Il a enfin indiqué que son département veillera sur le respect des textes régissant le travail des personnes handicapées au sein des établissements et entreprises d’accueil.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge