Mauritanie : Les Harratines ont des Imams,

La création du Conseil de la Fatwa et des Recours Gracieux intervient au moment ou les Hautes autorités du Pays oeuvrent pour la justice sociale, pour une Mauritanie pour tous dans le respect dans la confiance mutuelle avec la religion de l’Islam comme la référence de Tous. Si les imams, des Harratines ont  avancé récemment que les anciens esclaves en Mauritanie sont la frange la plus visée par les injustices de toutes sortes. Leur exclusion du Conseil de la Fatwa et des Recours Gracieux ne peut être interprétée comme une volonté de rendre la justice sociale à travers la religion qui nous lie, précisent les coulisses. Pour convaincre les anciens esclaves de Harratines ? Pour quoi pas récupérer, dialoguer, assister et même déterrer les grands hommes de cette frange de la société qui ont marqué l’histoire tel que le feu Mohamed Lemine Ould Ahmed, Sidi Ahmed Ould Demba et Autres. Aussi tendre la main au fondateur du mouvement ‘’ ELHOUR’’ tel que Achour Ould Samba, Abderahmane Ould Mahmoud, Sidi Ould Messoud, Achour Ould Demba, Aamar Ould Amar Deyna, Bilal Ould Werzek, Sidi Abdallah Ould Mahmoud et Autres qui donnent leur vie à la lutte contre le esclavage en Mauritanie et ailleurs, en initiant des méthodes pour écouter les doléances des uns et des autres. Sans nul doute, la nouvelle structure de la Fatwa et des Recours Gracieux sera bien équilibré en impliquant directement les uns et les autres pour l’intérêt de Tous. Pour rappelle, le conseil de la Fatwa et des Recours Gracieux est un organe chargé d’émettre des fatwas et recevoir tout recours gracieux, afin de participer aux règlements de tous les contentieux qui surviendraient entre toute entité de droit public ou privé dans leurs rapports directs, ainsi que dans leurs rapports avec les citoyens.

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind