Mauritanie: les islamistes proposent la solution de la discrimination positive et du mariage mixte aux difficultés de cohabitions interethnique

mariage mixtele parti islamiste mauritanien, deuxième force politique du pays, a proposé la « discrimination positive » et le « mariage mixte », parmi 22 points, comme solution au problème de la cohabitation interethnique. Une solution basée sur les principes de l’Islam, la référence du parti.
Les islamistes ont dévoilé ces propositions dans un document de 11 pages intitulé « Unité nationale: vision du parti Twassoul » au cours d’une cérémonie à laquelle ont assisté mercredi à Nouakchott des représentants de partis politiques et d’organisations de la société civile.
Pour ce qui est de la discrimination positive, Twassoul a proposé qu’elle soit instaurée dans les secteurs de l’enseignement et sur le plan économique en faveur des groupes vulnérables.
Concernant le mariage mixte, le parti a demandé qu’il soit encouragé pour davantage de rapprochement des différents groupes ethniques qui composent les pays: les arabo berbères (Maures), les Peule, les Soninké et les Wolof.
Aussi, les islamistes ont appellé à la valorisation de la culture de chaque communauté et qu’on lui accorde sa la place dans les médias et au sein de l’appareil judiciaire.
Le parti a proposé encore un nouveau découpage administratif favorable à l’ensemble des communautés et à toutes les régions du pays.
Dans le document présenté, le parti a proposé un règlement « définitif » du passif humanitaire et de la question de l’esclavage.
Tawassoul a de même demandé qu’on mette fin à la marginalisation et au mépris dont serraient victimes certaines couches sociales notamment les Harratine et la caste des forgerons.

Source : Alkhbar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge