Mauritanie-Les jeunes journalistes et éditeurs dénigrent les attaques contre les médias

b_300_230_16777215_0___media_images_1555480_135273679976705_1533935311_nDans un communiqué rendu public dimanche la veille de la célébration de la journée internationale de la presse, les jeunes journalistes et éditeurs en Mauritanie ont rappelé et dénigré les nombreux manquements à la liberté de presse en Mauritanie. Les jeunes journalistes qui s’inscrivent en faux par rapport aux célébrations qualifiées de folkloriques par le ministère de la communication rappellent que plusieurs dizaines d’atteinte à la liberté de la presse parmi lesquelles ils citent « une tentative de meurtre » contre le journaliste Hannefi Ould Deddah dont la plainte a été « classée sans suite » par la Justice en dépit des preuves qu’il aurait apporté contre ses assaillants.  Dans le même communiqué les jeunes journalistes et éditeurs citent aussi les affaires d’emprisonnement de plusieurs journalistes, la séquestration de leurs matériels et l’atteinte à leur intégrité physique par les services de police. Enfin, les jeunes journalistes disent aussi regretter l’attitude d’hostilité dont a fait preuve le Chef de l’Etat face au journaliste Ahmed Ould Wedia lors d’un débat télévisé en direct. Classée première dans le monde arabe en 2013 pour son respect de la liberté de la presse, ce classement est émaillé en 2014 par plusieurs cas d’oppression de cette lliberté, rappelle-t-on.

Source: Mauriweb

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge