Mauritanie: les musulmans, « pas protégés en Centrafrique » (Hatem-Opposition)

hatem_2Le parti d’opposition mauritanien Hatem a déploré « l’incapacité, selon lui, des forces internationales de protéger les musulmans contre l’extermination qu’ils subissent en République centrafricaine ».

Le Conseil national du parti qui étaient en congrès samedi 5 avril à Nouakchott a aussi regretté la condamnation à mort de 500 personnes, membres de la confrérie des frères musulmans en Egypte.

Et en Mauritanie, Hatem a exprimé ses inquiétudes face à l’ »impunité dont jouissent les auteurs de l’autodafé des livres du rite malékite, du texte blasphématoire à l’encontre du prophète Mohamet et de la profanation du Coran« .
Le parti a par ailleurs constaté qu’ »on a laissé le christianisme et  l’idéologie chiite se développer en Mauritanie pendant qu’on procédait à la dissolution de l’association islamique El-Mostaqbal« , dirigée par Mohamed Hassan Ould Deddew, directeur du centre de formation des oulémas en Mauritanie.

Source : Alakhbar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge