Mauritanie : Mohamed Ould Abdelaziz réélu avec près de 82 % des voix

Aziz à Kiffa en campagne

Sans surprise, Mohamed Ould Abdelaziz a été réélu à la tête de la Mauritanie à l’issue du scrutin présidentiel organisé le 21 juin dans le pays. Le chef de l’État sortant a obtenu 81,89 % des voix, selon les résultats provisoires publiés dimanche par la Ceni.

Comme prévu, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz a été réélu à la tête de son pays. Dans la soirée du 22 juin, Abdallahi Ould Soueid Ahmed, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), a annoncé les résultats provisoires de l’élection. Avec 81,89% des voix, « Aziz » s’est largement imposé face à ses concurrents.

C’est finalement Biram Dah Abeid, président de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA) et novice en politique, qui a raflé la deuxième place, avec 8,67% des voix. Boidiel Ould Houmeid, leader d’El Wiam qui se présentait pour la première fois à la présidentielle, est arrivé en troisième position avec 4,50% des suffrages. Quant à Ibrahima Sarr (AJD/MR), il se classe en quatrième avec 4,5% des voix, un score similaire à celui qu’il avait obtenu en 2009 (4,59%). Enfin, Lalla Maryem Mint Moulaye Idriss, inconnue des Mauritaniens avant l’élection, termine dernière avec 0,49%.

Bataille de chiffres

Le taux de participation, très attendu suite à l’appel au boycott d’une grande partie de l’opposition, s’est officiellement élevé à 56,46%. Lors de la dernière présidentielle de 2009, il s’était chiffré à 64,58%.

Le 21 juin, jour du scrutin, une bataille de chiffres s’était engagée entre la Ceni et le camp des « boycottistes. » À 17 heures, quand la première évoquait une participation de 46%, le second misait sur 20%.

« Dans les parties visitées, Nouakchott était une ville quasiment morte ce matin, a assuré devant la presse le président du Front national pour la démocratie et l’unité, Cheikh Sid’Ahmed Ould Babamine. Le message mérite d’être médité par Mohamed Ould Abdelaziz. »

Les candidats ont 48 heures pour adresser leurs réclamations au Conseil constitutionnel, lequel publiera alors les résultats définitifs.

____________________

Par Justine Spiegel

Source : JA

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge