Mauritanie pays ou les esclavagistes sont rois.

esclavage-1Coup de gueule: Les partisans du général Aziz louent le courage de Mandela pour prétexter que Biram Dah est raciste, violent, qu’il est un homme dangereux bien sûr pour  appuyer leurs mensonges habituels. Ils ignorent les pauvres  qu’il a fallu à Mandela de poser quelques bombes pour que le gouvernement apartheid blanc le prend au sérieux. L’ANC était fiché comme un mouvement terroriste, puis les bourreaux de Mandela l’ont trainé dans la boue pendant 27 ans croyant l’enterré vivant à jamais en le jetant en prison. On constate la même méthodologie en Mauritanie depuis en 1960.  C’est l’ennemi qui détermine la façon de le combattre avec les armes qu’il lui faut. Je pense qu’il n’y a pas de mystère là dessus non? La violence et le mépris  appellent à la violence, Mandela ou Madiba n’a- t- il  pas crée sa cellule militaire  posant des bombes pour secouer le cocotier? Si les rapports et discours antiesclavagistes des ONG terrorisent certains maures et leur horde de nègres de services dans leurs salons feutrés loin de la réalité que faire? Dans chaque maison à Nouakchott où ailleurs on trouve bien au moins un homme ou une femme en condition et/ou situation d’esclavage au service d’un maître bien loti. La Mauritanie ne se limite pas seulement aux grandes villes, aux grands discours mensongers, aux textes de lois fleuves qui ne sont jamais appliqués, disons plutôt heureusement qu’il y a eu des hommes et femmes qui risquent leurs vies au détriment de leur propre liberté pour réclamer la libération des esclaves comme Biram Dah, Mariem Mint Cheikh, Brahim, Bilal, Dr Saad Louleid, Djiby Sow, Yacoub, Hanana, Boubacar Yatma, Brahim jiddou, Yacoub innalla, Sabbar housseine etc…. N’est il pas temps qu’ils sortent de leur univers du luxe d’une cécité morale sans rien faire pour aller à la rencontre des vraies victimes dans les endroits ou elles sont parquées comme du bétail tantôt électoral tantôt une main d’œuvre servile corvéable à la merci dans les Adwabas. Pourquoi l’état refuse de recenser et mettre à la disposition des ONG les chiffres exacts sur le nombre des victimes actuellement et leurs ascendants c’est à dire l’ensemble de la communauté Haratine? Je suis surpris que certains tiennent à une vidéo destinée à la propagande mensongère habituelle des renseignements généraux comme argent comptant pour taxer le discours de Biram de violent, raciste, haineux et qu’en disent ils des menaces de mort profaner en public contre lui dans les médias officiels ; pourtant les auteurs « maures blancs »  se pavanent sans être inquiété pendant qu’on séquestre Biram dans un bagne à Aleg sans avoir enfreint la loi. Pourquoi ces sentiments de deux poids, deux mesures? S’il y a eu Biram aujourd’hui, c’est parce que l’état n’a rien fait depuis en 1960 à part mentir pour cacher la dure réalité sur l’esclavage. Biram aujourd’hui est le fruit du déni de l’humanité qui n’a que trop duré. La vraie question qu’il faut se poser, c’est, qu’avons nous pas fait pour arriver là ou nous en sommes aujourd’hui en plein 2015? Pourquoi pas s’attendre à quelqu’un qui serait  pire que Biram, bien sûr c’est à craindre, ne serait-il pas en route si rien n’est fait  à temps et Dieu sait, ça arrivera un jour. Messaoud, Boubacar etc… qui étaient là  avant Biram sont tous passés par là où se trouve actuellement Biram, comment expliquent ils cela? Veulent ils qu’on continue à embrasser des criminels comme des saints ?? Les choses se répètent et ils utilisent les mêmes armes de mépris, des représailles sans jamais prendre le recul nécessaire à se dire non, ça ne marche pas comme ça donc passons aux solutions équitables définitivement qui assurent l’avenir de tout un peuple. L’univers des abolitionnistes est connu,  prison, harcèlement, diabolisation, accusations grotesques par le clergé d’apostats, embargo, brimades, provocations inutiles, ouverture d’une chasse aux sorcières ethniques, faux et usage du faux. .. à la place de traiter sérieusement la question de l’esclavage au fond. Messaoud, Boubacar Messaoud ont pris de l’âge voilà Biram en route et si rien n’est fait, il y aura pire que Biram. Pourquoi nier l’évidence? N’est ce pas une manière d’entraîner les populations vers l’engrenage de la violence à cause des frustrations réitérées et maintenues manu-militari? Au lieu de se plaindre sur le ton d’un discours vocal pourquoi Ils ne se mettent pas à la place de ces femmes esclaves violées depuis l’enfance, qui n’ont connues et  vécues que dans  l’enfer de l’inceste durant toute leur vie à cause de leurs maitres esclavagistes? La moralité de certains mauritaniens m’inquiète vraiment. Dans le combat des droits de l’homme, il ne devrait avoir  le moindre sentiment  de compréhension à l’égard des auteurs d’actes ignobles dégradant l’humain. Cela fait des siècles qu’on demande aux victimes de patienter mais la patience n’a-t-elle pas des limites ? S’il ne reste qu’un cas d’esclavage, cela devrait irriter tout le pays sans se poser des questions mais apparemment non, on tente à se faire violence sur des séquences vidéos truquées pendant que des femmes et enfants meurent encore sous les coups des châtiments corporels des maîtres esclavagistes sans pitié qui ne risquent rien dans un pays  ou les esclavagistes sont rois.

Aux bonnes consciences nationales ou internationales de prendre les mesures qui s’imposent.

Diko Hanoune

 

Haut du formulaire

Bas du formulaire

 

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge