Mauritanie: Réaction du directeur d’Alakhbar à l’accusation du ministre de la Décense contre Alakhbar Info

Le directeur exécutif de l’Agence indépendante d’Information (ALAKHBAR), Heiba Ould Cheikh Sidati, s’étonne de l’attitude du ministre mauritanien de la Défense qui s’est attaqué à l’hebdomadaire Alakhbar Info au cours de sa réponse, ce mercredi, à une question des députés relative à la crise malienne.

Ould Cheikh Sidati, dans une déclaration à Alakhbar, a dénoncé que le ministre «s’en prend à Alakhbar Info avant même d’ouvrir une enquête sur l’information sûre concernant les cinq sous-officiers de l’Aviation militaire mauritanienne qui ont refusé d’exécuter les ordres de leur hiérarchie protestant contre « la situation catastrophique » du secteur. Cela prouve qu’il  s’oppose à la liberté de la presse».

Le directeur exécutif de Alakhbar ajoute qu’il ne peut pas comprendre qu’un ministre qualifie la presse de menteuse et devant l’Assemblée nationale. Il aurait pu reconnaître l’effort de la presse qui lui a révélé une information que lui cachaient des officiers dépendant de lui».

Heiba Ould Cheikh Sidati rappelle que l’hebdomadaire, avant de diffuser l’information, a contacté les leaders de l’Armée qui ont refusé de parler et demandé la non diffusion de l’information, ce que Alakhbar Info a, à son tour, refusé. «L’hebdomadier a des sources sûres. Il a accompagné l’information de photos prises à l’intérieur des locaux de l’Avion militaire et a rencontré les officiers en colère. Si le ministre de la Défense en éprouve le besoin, Alakhbar Info organisera une rencontre entre lui et ces officiers en colère. Nous laissons au ministre le soin de préciser le temps et le lieu».

L’ARTICLE EN QUESTION :

Mauritanie: « Mutinerie tacite » à l’Aviation militaire (Presse)

Etat de délabrement dans les ateliers de l'Aviation militaireEtat de délabrement dans les ateliers de l’Aviation militaire

ALAKHBAR (Nouakchott) – Cinq sous-officiers de l’Aviation militaire mauritanienne ont refusé d’exécuter les ordres de leur hiérarchie avant de déposer des lettres de démission. Ils protestent contre « la situation catastrophique » du secteur, indique ce mercredi l’hebdomadaire « Alakhbar Info ».

Le premier numéro de l’Hbdo Alakhbar Info

L’hebdomadaire Alakhbar Info, qui publie son premier numéro ce mercredi 10 octobre 2012, ajoute que les sous-officiers « rebelles » affirment que l’Aviation militaire mauritanienne « ne répond pas aux normes internationales de sécurité et ne dispose non plus d’appareils pour évaluer la qualité des carburants ».
Le premier numéro de l'Hbdo Alakhbar Info
Les jeunes officiers s’indignent également d’une décision en vue d’être prise, qui les privera de leur droit à la promotion », selon le journal.

Ould Hreitani (gauche) et le général Ould Ghazwani, chef d’Etat Major de l’armée mauritanienne

D’autres sources évoquées par l’hebdomadaire craignent cependant que « la proximité entre le commandant de l’Aviation militaire, Mohamed OulOuld Hreitani (gauche) et le général Ould Ghazwani, chef d'Etat Major de l'armée mauritanienned Hreitani et le président mauritanien » n’empêche toute discussion pour remédier à cette « situation catastrophique ».

Source : Alakhbar

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind