Mauritanie-Sénégal: Haidar veut repousser les limites maritimes mauritaniennes à 25 km

haidar'Le ministre sénégalais des pêches d’origine libanaise, Ali Haïdar, a annoncé que des discussions seraient engagées avec les autorités mauritaniennes « pour l’érection d’une bande côtière de 25 km », appris samedi « mauriweb.info ».

Selon l’agence sénégalaise de presse, ce demande de repousser la souveraineté maritime mauritanienne sur 25 km « devrait permettant aux pêcheurs sénégalais de pêcher librement dans cet espace ».  »Nous travaillons avec le gouvernement mauritanien pour ériger une bande côtière de 25 Km, dans laquelle nos pêcheurs pourront pêcher librement. La Mauritanie est un pays frère, souverain, nous discutons » pour obtenir leur accord, a précisé haidar cité par l’agence de presse sénégalaise. Des tentations récurrentes se produisent souvent à la frontière maritime entre les deux pays du fait de la violation par les pêcheurs sénégalais de la frontière maritime mauritanienne. La Mauritanie, rappelle-t-on, accorde chaque année près de trois cents licences de pêche aux pêcheurs sénégalais à des conditions discutées avec la participation des organisations nationales de pêche dans les deux pays. Mais cela ne semble pas pour autant juguler les escarmouches entre garde-frontières mauritaniens et pêcheurs de Guet Ndar. Des propositions sur une gestion par quota du poisson migrateur fait aujourd’hui son chemin dans le cadre des 7 pays de la commission sous-régionale des pêches qui regroupe, outre la Mauritanie et le Sénégal, le Cap Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau et la Sierra Leone.

Source : Mauriweb

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge