Mauritanie-Social: Les centrales syndicales répondent au président par l’appel à une grève générale dans les principales villes

SNIM00(3)La grève des mineurs de la Snim prend une nouvelle tournure avec l’appel lancé vendredi par six centrales syndicales à un arrêt de travail dans les secteurs à Nouakchott, Nouadhibou et Zouérate, apprend-on dans un communiqué rendu public le même jour.

L’appel à la grève générale dans ces trois principales villes du pays, qui semble une réaction au déni de recevoir exprimé par le président Aziz dans sa conférence de presse de jeudi, porte « un arrêt partiel de travail le 09 Avril 2015 de 10 à 12 heurs si de véritables négociations débouchant sur la satisfaction des revendications des travailleurs ne seront engagées avant le 08 avril 2015″. Rappelons encore que les forces d’opposition entendent organiser mardi une marche à Nouakchott en solidarité avec les employés de la Snim en grève depuis près de deux mois dans le pays. La Snim, rappelle-t-on, s’était engagée par accord signés avec les travailleurs de leur accorder une prime de production. Seulement, malgré des profits de 400 milliards d’ouguiyas, la société s’est engagée dans des dépenses injsufitifées inopinées oubliant au passage ses engagements avec les travailleurs.   Ci-après l’intégralité du communiqué de presse   Depuis le déclenchement de la grève générale des salariés de la SNIM d’abord à Zouerate et ensuite à Nouadhibou à la suite au non respect par l’employeur des clauses de l’accord conclu le 03 Mai 2014 en vertu duquel la SNIM s’est engagé à donner une augmentation générale des salaires consistante qui prendra effet au plus tard en Octobre 2014, les organisations syndicales concernées s’efforcent sans cesse de contribuer à la recherche d’une solution qui aurait pu satisfaire les doléances des travailleurs tout en maintenant un climat social serein au sein de l’entreprise en raison son importance en tant que symbole national.

C’est dans ce cadre qu’une délégation composée des secrétaires généraux de principales centrales syndicales intéressées s’est rendue le 09 du mois courant à Nouadhibou où elle a tenu des réunions avec les autorités administratives régionales ainsi qu’avec la direction générale de la SNIM.

La délégation s’est rendue par la suite à Zouerate toujours dans le but de pousser les parties à trouver une solution à la crise née de la grève qui a totalement paralysée l’activité de l’entreprise à Zouerate comme à Nouadhibou.

Les secrétaires généraux des organisations syndicales ont été enfin reçus en audience à leur demande par le Premier Ministre. Au cours de cette réunion, les responsables syndicaux ont interpellé le gouvernement en tant que principal actionnaire de la SNIM afin d’intervenir pour obliger la direction de l’entreprise à satisfaire les revendications légitimes des travailleurs pour juguler la crise qui ne cesse de s’aggraver.

Après l’échec des efforts déployés, les organisations syndicales signataires tout en favorisant la négociation entre la direction de la SNIM et les délégués du personnel afin de trouver une solution appropriée à cette situation, appellent les travailleurs au niveau des trois wilayas de Nouakchott, de Nouadhibou et de Zouerate à observer un arrêt partiel de travail le 09 Avril 2015 de 10 à 12 heurs si de véritables négociations débouchant sur la satisfaction des revendications des travailleurs ne seront engagées avant le 08 avril 2015. Nouakchott, le 26 Mars 2015

Les signataires :

Union des Syndicats libres de Mauritanie ‘’USLM’’

Confédération Centrale des Travailleurs de Mauritanie ’’CCTM’’

Union Générale des Syndicats Professionnels de Mauritanie « UGSPM »

Confédération Nationale des Travailleurs de Mauritanie ‘’CNTM’’

Confédération Libre des Travailleurs de Mauritanie ‘’CLTM’’

Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie ‘’CGTM’’

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge