Mauritanie: SOS-esclaves dénonce l’agression dont a été victime son vice-président


L’Association mauritanienne des droits de l’homme SOS-esclaves dénonce dans un communiqué qu’elle a rendu public, le 27 novembre dernier, l’agression dont a été victime son vice-président, le journaliste Ahmed Ould Wedia, de la part d’un groupe de personnes inconnues.

SOS-esclaves demande à ce qu’une enquête soit diligentée pour connaitre les auteurs de cette agression qu’elle qualifie de révoltante , dans le communiqué dont une copie est parvenue à l’Agence Elhourriya d’information .

Toute agression qu’elle soit physique ou verbale sur une personne est condamnable et surtout si elle commise surtout s’il s’agit d’un défenseur des droits humains ou d’un journaliste.

SOS-esclaves revient encore une fois de plus dans son communiqué pour demander aux autorités publiques de mener une enquête approfondie pour mettre la main sur les auteurs de ce crime qualifié d’odieux et de les traduire devant la justice.

 

Source:Elhourriya

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge