Mauritanie: »Ce qui se trame risque de ne pas épargner la loi fondamentale « (Opposition)

Maroufa DibiraL’opposition mauritanienne a réitèré son refus de participer aux  » Rencontres consultatives préliminaires au dialogue national inclusif » qui s’ouvrent ce lundi à Nouakchott. Et elle s’interroge sur les motivations réelles du pouvoir.

« Nous aimerions savoir ce qui est derrière la tête  du président Ould Abdel Aziz.  Qu’est ce qui le fait bouger ? S’est interrogé Maroufa Dibira, président du FNDU,  principal rassemblement de l’opposition, lors d’un meeting, dimanche à  Nouakchott.  Nous devinons aujourd’hui que ce qui se trame risque de ne pas épargner la loi fondamentale. Raison pour laquelle le FNDU, vigilant, entend ne pas accompagner ni favoriser un bricolage juridique dont les conséquences seraient catastrophiques »

 » La gouvernance de Ould Abdel Aziz est une gouvernance qui exclut,  accapare nos terres, pille les biens du pays et viole constamment la loi, y compris la loi fondamentale », estime Maroufa Dibira.

Le FNDU s’est dit toutefois disposé pour un « dialogue responsable et inclusif qui nous permet d’aborder les sujets fondamentaux de notre pays.  Mais pas un dialogue simplement pour dialoguer »

Source: Alakhbar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge