Mauritanie/Europe/Maroc/Espace CEDEAO : un opérateur prône des quotas dans les transports

carte mie-400x330Abdallah Ould Behim, Président Directeur Général (PDG) de la société « Salam Transports », député issu d’un parti membre de la coalition majoritaire,  sollicite le  gouvernement mauritanien pour  négocier des quotas avec les autorités marocaines, en vue de permettre aux transporteurs nationaux de profiter des immenses opportunités offertes par l’axe de transport  routier Europe/Maroc/Mauritanie/ Sénégal débouchant sur l’espace CEDEAO, dans une déclaration faite samedi. « Mêmes si les   marocains obéissent aux normes européennes en matière de transports, nous respectons les mêmes directives dans le domaine du transport des personnes ». Un trafic intense de  véhicules venus du Maroc et d’Europe, traversent la Mauritanie avec divers  produits (fruits et autres) pour atteindre l’espace CEDEAO à partir du Sénégal et du Mali (plus à l’Est). « En quittant leur point de départ vendredi, ces voitures et camions peuvent se retrouver à n’importe endroit de l’espace CEDEAO le lundi suivant ». Cet opérateur économique déplore le fait que les transporteurs mauritaniens ne puissent pas profiter de « ces immenses opportunités ». Peuplée de 3,5 millions d’habitants, la  Mauritanie est intercalée entre le Maroc, un pays en avance (peuplé  de 40 millions d’habitants) et l’espace CEDEAO, avec un marché de prés de 300 millions de consommateurs.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge