Mauritanie/Finances : échanges sur le rôle des marchés financiers dans le développement de l’économie

finance10-09-2014-marcheNouakchott a abrité mercredi un atelier sous le thème « rôle des marchés financiers dans le développement de l’économie nationale ».

Cette journée a été organisée par la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) et l’Union des Autorités Arabes des Marchés Financiers (UAAMF)

Elle  a réuni de nombreux  participants issus de l’administration publique, du secteur bancaire, de diverses entreprises (compagnies minières, d’assurances et divers autres secteurs d’activités), du patronat…..pour un échange d’expériences sur le fonctionnement des marchés financiers en vue de renforcer la coopération entre la Mauritanie et différents partenaires de l’espace économique et financier arabe.

Cette démarche est justifiée par un contexte dans lequel la Mauritanie prépare « la mise en place de son premier marché boursier en accordant une importance particulière à la conformité avec les  standards internationaux qui peuvent être pertinents pour la structuration et le bon fonctionnement des marchés financiers et de notre économie nationale », a expliqué le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie, Sid’Ahmed Ould Rais.

Depuis quelques années, la Mauritanie, pays riche en ressources naturelles (fer, pêche, or, cuivre et pétrole) enregistre un taux de croissance de plus de 6% du Produit Intérieur Brut (PIB), avec l’existence d’une épargne « oisive » significative.

Mais celle est investie dans des branches peu productives de l’économie, faute d’un marché organisé permettant une allocation aux secteurs ayant un potentiel plus important pour le développement.

Ainsi, en dépit de ce taux de croissance appréciable,  le secteur financier reste réduit à sa plus simple expression se résumant notamment  au système bancaire classique.

Une configuration qui ne permet pas  un financement des projets à long terme.

« La création d’un marché financier doit contribuer à l’amélioration de la qualité du tissu économique et jouer un rôle important dans l’expansion du secteur privé, moteur de toute croissance économique inclusive et durable.

Elle offrira également un nouvel outil d’évaluation des politiques économiques et financières de l’Etat qui pourrait financer certains de ses projets par le biais du marché boursier», selon le gouverneur de la BCM.

L’étude de faisabilité pour la création d’une Bourse Mobilière des Valeurs de Nouakchott (BVMN) a fait l’objet d’une journée de restitution le 08 janvier 2014.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge