Mauritaniens du Gabon : Ould Taleb Elemine déplore les pillages et loue l’action des autorités

lemrabott-taleb-elemineLa communauté mauritanienne n’a pas été épargnée par les dramatiques événements post électorales qu’a vécus le Gabon. Constitués d’environ 3000 à 4000 membres, les ressortissants mauritaniens entreprenants et dynamiques ont été durement touchés par les pillages organisés à travers le pays. Les pertes matérielles sont considérables et se chiffrent à coup de milliards de F CFA. Par contre, aucune perte en vie n’a été enregistrée. « Jamais, depuis 30 ans nous n’avons vécu une situation aussi grave que la semaine précédent le scrutin présidentiel. Nos supermarchés ont été vandalisés. Par le passé en 1980 ou 1985, il y avait des tensions post électorales mais pas de cette ampleur », raconte Lemrabott Ould Taleb Elemine, membre influent de la communauté mauritanienne du Gabon, dans une déclaration faite  au Calame.

« Nous disposions d’une ambassade jusqu’en 1998 date de sa fermeture. Je me rappelle, se souvient Lemrabott Ould Taleb Elemine, lors des élections de 1998, l’ambassadeur avait convoqué tous les ressortissants mauritaniens, les invitant à faire preuve de prudence et de sécurité. Tous les biens des compatriotes ont été sécurisés grâce à ce diplomate. C’est dire qu’il urge que nous disposions d’une représentation diplomatique en raison de la forte présence des mauritaniens. C’est l’une de nos principale doléances que nous  avons formulées aux plus hautes autorités du pays».

Lemrabott Ould Taleb Elemine salue la réaction prompte et positive des plus hautes autorités du pays. Le président de la République n’a cessé, dit-il, de s’enquérir de notre situation. « Il a instruit ses collaborateurs, la ministre déléguée chargée des affaires africaines et l’ambassadeur de Mauritanie au Nigeria qui se sont rendus sur le terrain. Un comité de crise a été mis sur pied. Un numéro vert a été ouvert, renseigne-t-il. Toute la population mauritanienne ainsi que les partis politiques nous ont soutenus dans un véritable élan de solidarité ».

Grâce aux directives du Chef de l’Etat, un bureau de recensement des  pertes occasionnées par les événements post électorales a vu jour. A l’issue de l’inventaire qui sera dressé, il sera procédé à des indemnisations, a-t-il promis.

Pour rappel, l’émigration des mauritaniens au Gabon remonte aux années 70 et 80. Majoritairement constituée de commerçants, on y retrouve des professeurs et des médecins au sein de la communauté. La contribution de cette diaspora à l’essor économique de la Mauritanie est importante. Elle se manifeste à travers les importants transferts de devises, la lutte contre le chômage et l’appui aux familles restées au terroir.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge