Mauritanie/Transports/Hydrocarbures : les chauffeurs contre le Code des Transports

CM

RIMWEB- Les chauffeurs des citernes assurant l’approvisionnement en carburant de toutes les stations services de Mauritanie râlent contre une disposition du Code des Transports prévoyant une année de prison ferme en plus des réparations civiles à l’encontre d’auteurs d’accidents de la circulation avec des pertes en vies humaines.

Samedi, ces camionneurs étaient décidés à aller en grève, provoquant des files spontanées devant les stations services en prévision d’une éventuelle pénurie de carburant, avant de sursoir à leur mouvement suite à un début de négociations avec les autorités gouvernementales.
Ainsi, le pays fait l’économie provisoirement  d’un mouvement qui aurait causé d’énormes dommages à tous les secteurs d’activités.

La grosse peur a fait place à un début de soulagement, avec le départ de Nouakchott samedi soir, d’une centaine de véhicules pour alimenter les stations service de l’intérieur.
Pendant que plus d’une quarantaine de citernes procédaient à l’approvisionnement des stations services de la capitale au cours des dernières heures.
Ces chauffeurs protestent contre une disposition du Code des Transports prévoyant une année de prison ferme, en plus des réparations civiles, à des auteurs d’accidents de la circulation entraînant pertes en vies humaines.

Avec agences

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge